Beau meeting du Front de gauche uni à Marseille

2000 personnes, une scène en plein air avec en fond de scène le Vieux Port, la Bonne Mère, et un peu plus tard la nuit étoilée…

Marseille la belle, la rebelle, a su accueillir Jean Luc Mélenchon qui lui avait fait vivre une si belle journée sur la plage du Prado en mai 2012 !

Marie Batoux, la candidate du PG, en personnalité invitante – le meeting se tenant sur ses terres du 2ème arrondissement de Marseille, nous a appelés à nous mobiliser pour « renverser la table » !

Samy Johsua, notre candidat dans un secteur des quartiers Nord où sévissent chômage et pauvreté, a fait vibrer la foule, avec le talent qu’on lui connaît, allant jusqu’à faire applaudir la commune de Paris en plein Marseille !

Porté par le souffle et le dynamisme d’une campagne dans un secteur difficile où il a tout construit, où il a su rassembler, il nous a mis la pêche pour les derniers jours de campagne, appelant à la mobilisation contre la droite, contre le FN,  affirmant avec une conviction entrainante que la surprise, au soir des élections, pourrait bien être le Front de Gauche, ce Front de Gauche qui a su à Marseille rester uni et s’ouvrir.

Jean Marc Coppola, notre chef de file, s’est employé à détailler la crédibilité de notre programme. Il a su durant toute cette année écoulée rassembler dans Marseille A Gauche bien au–delà des frontières du Front de Gauche : artistes, intellectuels, militants associatifs… veulent avec nous changer leur vie, changer nos vies : « Nous sommes libres » a-t-il affirmé, libres et combatifs ! Après un salut à Pierre Laurent et Clémentine Autain, qui sont eux aussi venus nous soutenir, il a accueilli fraternellement Jean Luc Mélenchon.

Le porte parole du Front de Gauche aime Marseille, aime la Méditerranée, et ça se sent ! Et Marseille le lui rend bien, les yeux brillaient à l’évocation du grand meeting du Prado de mai 2012. « Marseille est le miroir de la France telle qu’elle est réellement, c’est à dire mélangée, a t-il asséné, sous un tonnerre d’applaudissements.

La  droite et le FN habillés pour l’hiver, le PS rangé dans la catégorie paire et impaire d’une circulation alternée avec l’UMP…

Jean Luc Mélenchon nous a aussi envoyé, sans détour, un message : rappelant les trois grands meetings de la campagne présidentielle à Paris, Toulouse, Marseille, et à l’occasion de cette campagne pour les municipales, il nous glisse « On vous regarde, vous avez ici une grand responsabilité ».

A Marseille, ENSEMBLE ! n’a pas ménagé ses efforts pour prolonger, consolider l’unité du Front de Gauche. Nous avons fait une belle campagne. Le Front de Gauche est plus uni que jamais, plus ouvert, plus combatif.

Nous sommes unis, et nous le resterons !

Norig Neveu, Jacques Lerichomme

Article