Communiqué de Ensemble. Construire une alternative de gauche, c'est urgent !

Le 2e tour des municipales a confirmé et amplifié le rejet de la politique gouvernementale par tous ceux et toutes celles à gauche qui espéraient que la défaite de Sarkozy se traduirait par un changement de politique se sont massivement détournés du Parti socialiste.

La hausse de la TVA pour financer le CICE, le pacte de stabilité, la multiplication des cadeaux fiscaux au patronat, le pacte de responsabilité, le gel des pensions, la stagnation des salaires, la poursuite de la hausse du chômage et de la précarité qui frappent lourdement les quartiers populaires ont nourri une très forte abstention des électeurs de gauche.

Droite et extrême-droite profitent de cette situation.
155 villes gagnées par la droite, dont des agglomérations ancrées à gauche depuis des décennies comme Limoges, la percée du Front national qui remporte 10 villes plus le 7e secteur de Marseille sont l'illustration d'une véritable déroute pour le gouvernement et F. Hollande.

Dans cette situation, il est décisif de renforcer et de donner un nouvel élan à la démarche du Front de gauche pour construire une alternative de gauche à la politique d'austérité. Localement, là où le Front de gauche était rassemblé, ouvert à d'autres forces un certain nombre de succès montrent que c'est possible.

Le remaniement ministériel dont il est question n'aura aucun effet s'il n'est pas accompagné par un changement radical de politique.

Le pacte des responsabilité doit être abandonné.

Il s'agit maintenant de relever le défi de la reconstruction d'un espoir à gauche. C'est urgent et décisif ! La mobilisation sociale et citoyenne doit de nouveau se faire entendre pour stopper la désastreuse politique austéritaire actuelle qui va supprimer 50 milliards dans la dépense publique.

Le 12 avril, nous manifesterons pour dire « Maintenant, ça suffit ! ». Il est temps de construire et de faire vivre une alternative de gauche, démocratique, sociale, écologique et féministe qui passe par un autre partage des richesses, des mesures pour interdire les licenciements, contre le chômage.

Le 31 mars 2014.

Article