Communiqué de Ensemble. Les anciens salariés de Mollex font plier la maison-mère.

Au bout de quatre ans de luttes juridiques, 189 des 283 salariés de Mollex, site fermé en 2009, ont obtenu gain de cause.
Le conseil des prud'hommes de Toulouse vient de reconnaître que leur licenciement était « sans cause réelle et sérieuse ». Les considérants, qui motivent cette décision, rejettent l'argument des difficultés économiques invoquées par Mollex Inc. Ils mettent en cause la logique financière comme véritable motif de la fermeture de cette entreprise qui était implantée à Villemur sur Tarn, dans la Haute-Garonne.
Mollex Inc a été condamné à verser des indemnités qui avoisinent les 14 millions d'euros.
C'est une victoire contre des patrons voyous plus préoccupés de leurs profits et de celui des actionnaires que de l'emploi.
Cela rend d'autant plus scandaleuse la décision du Conseil constitutionnel concernant la loi Florange.
Bien évidemment, la vigilance est de mise. Les salariés n'ont pas encore touchés leurs indemnités et Mollex Inc peut toujours faire appel, ce qui relancera la procédure.
Pour « Ensemble ! Mouvement pour une alternative de gauche, écologiste et solidaire », membre du Front de gauche, il faut interdire les licenciements dans les entreprise qui font des profits, versent des dividendes à leurs actionnaires.   
Ce projet de loi n'a pas été voté mais le combat continue : toutes et tous dans la rue le 12 avril pour un autre partage des richesses, une alternative sociale, démocratique, écologique et féministe
Le 28 mars 2014.

 

Article