Communiqué de Ensemble. Oui à la ratification de la charte européenne des langues régionales ou minoritaires.

La diversité des langues et des cultures est une richesse. Pourtant, trop longtemps le développement de la langue commune, le français, a été construit sur le refoulement, la répression des langues des régions. La diversité de ces langues et cultures est pourtant un patrimoine commun, souvent partagé au delà des frontières, dans plusieurs régions de France.
Nous voulons un monde solidaire, c'est pourquoi nous refusons un monde standardisé.
Le droit à l’apprentissage de la langue nationale comme à celui des autres langues de France, dans les régions comme issues des immigrations, est un élément de l’équilibre démocratique. L'engagement d 'un processus législatif en vue de la ratification par la France de la charte européenne des langues régionales ou minoritaires est donc positif.
 
Dès à présent, il est possible de faire vivre et revivre les langues de France
 - par le développement du bilinguisme scolaire et d'activités périscolaires en langues des régions
 - par une présence renforcée des langues des régions dans l'audiovisuel public
 - par une aide à la création faisant vivre la diversité linguistique
 - et dans bien d'autres domaines (signalétique, publications administratives bilingues)

Les combats pour l'émancipation, pour l'égalité des droits, peuvent s'exprimer dans toutes les langues.
Il est donc grand temps que la France s'engage pour sa diversité linguistique.

Le 22 janvier 2014.

 

Article