Communiqué de Ensemble. Urgences saturées : une femme meurt à Cochin !

Samedi dernier, 15 février 2014, en plein après-midi,  une femme de 61 ans  est morte dans la salle d’attente des urgences de l’ hôpital Cochin à Paris!
Avec des services d'urgences sursaturés à Paris depuis la fermeture du service des urgences de l’Hôtel-Dieu les autorités sanitaires, déjà alertées par des médecins urgentistes, savaient qu’elles jouaient avec le feu.
Avec la direction de l’AP-HP, l’Agence Régionale de Santé (ARS), ayant pour directeur général Claude EVIN, ancien Ministre de la Santé du cabinet Rocard de 1988 à 1991, est responsable de ce décès.
Les approches financières et comptables imposées par les managers de l’ARS  sont celles d'une entreprise privée et n'ont rien à voir avec ce que devrait être l'hôpital public.
Prendre soin des malades ou vendre du soin à des clients voilà les termes de l’alternative.
Nous partageons la peine des proches de cette victime.
Nous sommes solidaires des personnels qui subissent de telles situations contraires à leur conception du service public.
Nous sommes opposés à la destruction des services publics.
Nous avons choisi : l’Humain d’abord !
Le 20 février 2014

 

Article