Communiqué Ensemble. Non à la criminalisation d'une action d'utilité publique !

Crédit photo: 
http://www.sortirdunucleaire.org/

Dans un courrier du 9 février, Myriam Martin et Clémentine Autain, porte-paroles nationaux d'Ensemble, ont apporté leur soutien aux militantEs de « Stop uranium / Sortir du nucléaire » poursuivis par la justice pour avoir bloqué le 12 septembre 2013, un camion transportant des matières radioactives (du tetrafluorure d'uranium) entre l'usine Comurhex Malvési (près de Narbonne) et Tricastin.

Cette action non-violente est exemplaire :  ces transports quotidiens dangereux, se faisaient dans l'opacité totale, sans aucune information des élus ou populations concernées sur ces trajets. C'est donc une action civique, une alerte d'opinion indispensable et d'utilité publique qui a été organisée collectivement par une quarantaine de militanEs de Stop Uranium.

Une seule des participantes  à l'action, Terry Morantin, a été traduite, le 8 janvier 2014 devant le tribunal de grande instance de Narbonne pour "entrave à la circulation". Contre cette aberration, 22 "comparantEs volontaires" ont demandé à être jugéEs collectivement. Pour Ensemble !, le renvoi du procès au 20 février doit être l'occasion d'une reconnaissance du caractère légitime et collectif de cette action et déboucher sur la relaxe pure et simple de Terry et des 22 comparantEs volontaires.

La filière nucléaire dans son ensemble (de l'extraction de l'uranium jusqu'aux déchets) fait courir de multiples dangers, présents et à venir,  aux populations  Il faut sortir du nucléaire le plus rapidement possible et s'orienter vers des économies d'énergies massives et l'utilisation exclusive de sources d'énergies non polluantes et renouvelables.

"Ensemble" mouvement pour une alternative de gauche et écologiste est pleinement solidaire des militantEs de « Stop uranium / Sortir du nucléaire »

Article