Communiqué de Ensemble ! 06. Et maintenant, la chasse aux chômeurs/euses !

Mardi 2 septembre 2014, M. Rebsamen, ministre du travail du gouvernement Valls II, reconnaît que la politique menée depuis plus de deux ans n'a pas réussi à faire reculer le chômage endémique. Pacte budgétaire européen (TSCG), plans d'austérité, pacte de « responsabilité » et autres cadeaux au patronat : des choix et un échec que les salarié-e-s, précaires et chômeuses/eurs paient chaque jour un peu plus ce qui contribue au désarroi et à la montée des idées d'extrême droite.

L'occasion pour le ministre du travail de remettre en cause cette politique ? Non ! Au contraire, c'est l'occasion pour ce politicien professionnel cynique et ignorant des réalités du monde du travail salarié et du chômage, d'apporter sa contribution après les annonces récentes du ministre de l'économie M. Macron qui propose de remettre en cause le droit du travail et les 35 heures. La fraude, supposée, est présentée au peuple comme LE problème. Pour M. Rebsamen, le chômage est au fond la faute des chômeurs/euses. Et donc pour faire baisser le chômage, faisons la chasse aux chômeuses/eurs !

Ensemble ! 06 condamne ces propos à la fois ignobles et irresponsables. Un nouveau verrou symbolique saute, un de plus : ce qui était jusqu'à hier encore l'apanage de la droite et de l'extrême droite est aujourd'hui un discours public tenu par un ministre du PS.

Cette logique qui consiste à faire payer la crise aux plus fragiles ne peut que nous mener à la catastrophe économique et sociale. Nous avons besoin d'une vraie rupture politique, d'une véritable alternative de gauche.

Pour Ensemble ! 06, contre le chômage et la précarité, la priorité et l'urgence sont à la réduction du temps de travail et à la hausse des salaires.

Réduire le temps de travail de chacun et chacune pour réaliser enfin le plein emploi après plus de 30 ans de chômage de masse.

Augmenter les salaires, en priorité pour les plus bas, c'est-à-dire partager les richesses pour permettre enfin à toutes et tous de vivre dignement et d'avoir un logement décent.

Contre le chômage de masse, partageons le travail et partageons les richesses !

Article