Communiqué de Ensemble 31! Privatisation de l'aéroport de Toulouse Blagnac : c'est non !

Le gouvernement s'entête dans les politiques austéritaires et antiécologiques : il s'attaque sans état d’âme aux aéroports. Celui de Toulouse Blagnac vient d'être remis à neuf. Il attire de multiples convoitises, de Vinci à un groupe chinois-canadien dont l'objectif est d'en faire un hub européen, c'est-à-dire une plaque tournante du trafic aérien européen.

Les collectivités locales qui s'étaient auto proclamées ultime rempart contre le libéralisme et ses conséquences néfastes s’accommodent fort bien de la privatisation.

Le 18 novembre, plus de cent personnes se sont réunies à l'appel du Collectif Toulousain contre les nuisances aériennes CCNAAT rue Henri Desbals devant la mairie annexe . C'est le point de départ d'une mobilisation qu'il faut amplifier tout de suite.

Au-delà des nuisances aériennes pour les quartiers populaires survolés, le CCNAAT, les associations de riverains, condamnent la privatisation et s’inquiètent du devenir des salariés.

Pour Ensemble ! Membre du Front de Gauche 31, les conditions sont réunies pour une mobilisation unitaire des riverains, des syndicats, des partis de gauche opposés à la privatisation de l'aéroport qui enlèvera définitivement tout possibilité de contrôle de la population et notamment des conséquences dramatiques en terme d'environnement ou de condition de travail des salariés.

Nous devons faire reculer le gouvernement sur ce projet et mettre un coup d'arrêt à cette politique libérale.

Le 21 novembre 2014. 

 

Article