Communiqué de Ensemble ! Après notre Collectif national des 14 et 15 juin.

Le président de la République et le gouvernement viennent d’être désavoués par les électeurs. La politique menée est rejetée par une abstention massive à gauche . La désespérance sociale et la crainte du déclassement alimentent la montée du FN qui surfe sur les peurs pour promouvoir un projet profondément xénophobe. La crise démocratique et la crise sociale s'ajoutent à la crise écologique face à laquelle le gouvernement se refuse toujours à engager la nécessaire politique de transition énergétique comme le montre la faiblesse des intentions annoncées par Ségolène Royal. La situation est extrêmement préoccupante. Le Front de gauche, s’il maintient ses positions, n’est pas encore suffisamment perçu comme une alternative. La « gauche peut disparaître » a dit Manuel Valls. Il oublie simplement de préciser que c’est sa politique qui en est responsable.

Ensemble ! considère que face à la politique du gouvernement, il faut construire un large rassemblement de toutes les forces qui s’y opposent, la critiquent, des socialistes critiques au NPA en passant par EELV, Nouvelle Donne et le Front de gauche, dans la perspective de construire une majorité alternative à gauche , à même de proposer, rendre crédible et mettre en œuvre une politique radicalement différente.

Le rassemblement d'une vraie gauche doit commencer en soutien aux mobilisations sociales qui se développent, mobilisations sur le terrain de l'écologie, comme celle qui s'oppose au projet d'aéroport de Notre Dame des Landes, mobilisations des intermittents du spectacle et des cheminots, y compris, pour ce qui est des parlementaires, en refusant d'entériner à l'assemblée les nouveaux reculs validés par un gouvernement qui écoute les voix du Medef et de la concurrence libérale, mais jamais les voix des salariés et des services publics. Le rassemblement doit pouvoir s'étendre demain, dans les mobilisations sociales comme au Parlement, en défendant, à l’occasion des votes budgétaires, une alternative s''opposant à la traduction du "pacte de responsabilité" par des mesures d'austérité accrue et d'affaiblissement de la protection sociale et de la santé, .

Ensemble ! considère qu’il est aujourd’hui urgent de relancer le Front de gauche, qui doit redevenir un espace ouvert, dynamique, qui puisse être approprié par toutes celles et tous ceux qui veulent construire une alternative politique à gauche. Notre mouvement se félicite des positions convergentes des diverses composantes du Front de gauche sur ces deux perspectives.Un rendez-vous du Fdg est prévu le premier week end de septembre, rassemblant largement des animatrices et animateurs des structures thématiques ou ancrées dans les territoires et les mobilisations. C’est une excellente chose. Nous mettrons tout en œuvre pour que ce rendez-vous soit une réussite, pour remettre le Fdg sur les rails, le renforcer et faire en sorte qu’il puisse assumer les immenses responsabilités qui sont les siennes.

Le 19 juin 2014.

Article