Communiqué de Ensemble ! Hôtels Hyatt en grève : solidarité.

Depuis le 19 septembre, les femmes de chambre, gouvernantes et valets ont cessé le travail dans deux hôtels Hyatt, celui de Vendôme (Paris 2e) et celui de Madeleine (Paris 8e).

Elles sont une centaines à occuper l'espace public devant ces deux hôtels avec le soutien du syndicat CGT.

Elles en ont marre des bas salaires, de la polyvalence.

Elles refusent le paiement à la chambre, véritable salaire à la tâche.

Elles dénoncent les heures supplémentaires non payées.

Elles veulent être embauchées par l'hôtel, une Mutuelle de santé, un 13e mois.

Avec beaucoup de courage et de détermination, elles ont entamé une lutte pour la dignité, contre la sous-traitance, les inégalités, les discriminations, l'absence d'avantages sociaux dont sont victimes les personnels qui travaillent dans ces hôtels 5 étoiles.

D'un côté le luxe avec des suites à 10 000 euros la nuit, de l'autre des salaires qui atteignent à peine 1200 euros par mois.

En 2012 et 2014, des luttes similaires ont eu lieu dans des hôtels du groupe Louvre Hôtel qui ont donné lieu à des conquêtes sociales : fin de la sous-traitance, 13e mois, par exemple.

« Ensemble ! Mouvement pour une alternative de gauche écologiste et solidaire », membre du Front de gauche, apporte tout son soutien à cette lutte.

Il faut en finir avec la surexploitation, la précarité dont sont victimes les femmes de chambre des hôtels.

Leur lutte doit être popularisée largement.

Le 21 septembre 2014.

 

Article