Communiqué de Ensemble! Les patrons dans la rue !

1er décembre : coup d'envoi de la semaine d'action des patrons, toutes organisations confondues. Des manifestations, utilisation des réseaux sociaux, appel aux citoyens à les soutenir sont au programme.

Les cadenas brandis par les patrons c'est contre le code du travail qu'ils veulent les utiliser.

Et pourtant, ils sont choyés par le tandem Hollande-Valls, jamais avares de cadeaux fiscaux supplémentaires : des dizaines de milliards d'euros au titres du CICE et du pacte de responsabilité, satisfaction d'une vieille revendication patronale avec la suppression des cotisations familiales.

Dans la ligne de mire des patrons, le compte pénibilité, les 24 heures comme temps partiel minimum, l'obligation d'informer les salariéEs en cas de cession d'une entreprise. Mais aussi, les procédures de licenciement jugées trop contraignantes.

La toute puissance patronale revendiquée est insupportable.

Elle détourne bien souvent au profit des actionnaires les subventions publiques. Au 2e trimestre 2014, les entreprises ont distribué 40 milliards de dollars de dividendes aux actionnaires, en augmentation de 30% par rapport à 2013.

P. Gattaz a augmenté sa rémunération de 29% en 2013, lui qui n'hésite à revendiquer le blocage des salaires.

Entre 2010 et 2014, les dividendes distribuées ont doublé.

Cette mobilisation patronale est une insulte à l'égard des salariéEs, des précaires, des chômeurs dont le nombre explose : plus de 5 millions en octobre.

Notre réponse ce sera la manifestation du 6 décembre, « Ni chômage, ni précarité, une mobilisation pour la dignité » à l'appel notamment des organisations de chômeurs.
« Ensemble! Mouvement pour une alternative de gauche écologiste et solidaire », sera présent en solidarité avec les revendications des chômeurs, avec pour exigence, notamment, la réduction du temps de travail, un emploi pour toutes et tous, un statut du travail salarié ouvrant le droit à une sécurité sociale professionnelle.

Le 1er décembre 2014.

 

 

 

Article