Communiqué de Ensemble! Manifestons le 16 décembre contre le travail dominical et de nuit.

Le projet de loi Macron, qui viendra à la mi-janvier 2015 en débat à l'Assemblée nationale, est une véritable machine de guerre contre les salariéEs et le droit du travail.

Il prétend aller encore plus loin que les décisions prises sous le gouvernement de N. Sarkozy : douze dimanches au lieu de cinq maximum actuellement; création de zones touristiques internationales étendues aux gares sur décision ministérielle permettant l'ouverture tous les dimanches et jusqu'à minuit.

Aucune disposition concernant les salaires si ce n'est l'obligation de négociations au niveau des branches.

C'est une attaque frontale contre le droit du travail, téléguidée par une conception de la société réduite à la consommation, à la marchandisation de nos vies.

Les arguments avancés sur les créations d'emplois et la croissance de l'économie sont battues en brèche par nombre d'études.
L'ouverture le dimanche tuera le petit commerce de proximité, créera du travail précaire sous-payé.

Le volontariat requis sera contraint sous peine de rétorsion.

C'est la vie sociale et familiale des salariéEs qui sera encore plus destructurée par le travail dominical et de nuit.

Le 14 novembre dernier, les salariéEs du commerce ont fait grève et manifesté contre le travail dominical.
Ils seront de nouveau dans la rue le 16 décembre.

Soyons nombreux à leurs côtés, dans la manifestation intersyndicale et unitaire prévue à 11 heures à Paris, Place Diaghilev, pour faire échec au projet de loi Macron.

Nous ne sommes pas des machines à faire du fric pour le bénéfice des actionnaires.
Nous voulons vivre dans une société respectueuse de nos droits et de la qualité de notre vie familiale et sociale.

Le 15 décembre 2014.

 

 

 

Article