Communiqué de Ensemble. Soutenir la lutte des intermittents, manifester le 16 juin.

Par milliers, les intermittents se mobilisent, manifestent contre la réforme de l'indemnisation du chômage signée le 22 mars par le Medef et certaines organisations syndicales, réforme qui devrait s'appliquer à partir du 1er juillet.
Le Printemps des comédiens à Montpellier, le festival Rio Loco à Toulouse, les spectacles de flamenco à La Villette à Paris, et d'autres encore, sont soit annulés, soit remis en question avec parfois des soirées gratuites pour le public. D'ores et déjà, la question du maintien du festival d'Avignon est posée.
Les intermittents refusent de voir leur droits se rabougrir constamment depuis 2003.
L'accord du 22 mars augmente les cotisations sociales qu'ils doivent verser et surtout allonge le délai de carence qui toucherait dorénavant un intermittent sur deux.
Leur lutte est soutenue très largement aussi bien par des artistes que par des personnalités, des éluEs et de très nombreux citoyens qui réservent un accueil chaleureux aux intermittents à l'occasion de différents spectacles.
Le gouvernement prend prétexte de la volonté du Medef de supprimer le régime des intermittents pour s'accrocher à l'accord du 22 mars.
Mais, ce faisant, il reste scotché aux basques du Medef et entérine, à terme, la mort des intermittents.
Une vaste entreprise de désinformation vise à expliquer que les intermittents coûtent très cher à l'assurance chômage, ce qui est démenti par les faits : représentant 3,5% des chômeurs, ils touchent 3,4% des indemnités.
Ils sont aujourd'hui indispensables à toute manifestation culturelle.
Cette nouvelle offensive contre les intermittents se conjugue avec des restrictions budgétaires qui mettent en danger la culture.  
Le Medef n'aime pas la culture.  
Hollande ne doit pas affamer les artistes.
Les intermittents exigent du gouvernement et du ministre du travail, F. Rebsamen, qu'ils ne donnent pas leur agrément à l'accord du 22 mars.    
Ils manifesteront à Paris le 16 juin à proximité du ministère de la Culture. Soyons nombreux avec eux.
« Ensemble ! Mouvement pour une alternative de gauche, écologiste et solidaire » soutient la lutte des intermittents et leurs revendications.

Le 13 juin 2014.
 
 

Article