Communiqué de Ensemble. Soutien aux cheminots en grève.

Plusieurs milliers de salarié-es ont manifesté jeudi 19 juin, à l'appel de trois organisations syndicales, pour la défense du service public ferroviaire.

Parmi eux, beaucoup de cheminot-es, mais aussi des intermittenes, des postier-es en grève, notamment. La convergence des luttes est en marche.

La grève dure depuis dix jours.

Chaque jour, une intense propagande, via les médias entre autres, cherche à dénigrer les cheminots en répétant que leur grève est incompréhensible. F. Hollande, M. Valls, G. Pépy n'ont de cesse que d'appeler à l'arrêt du mouvement. Le matraquage médiatique contre les grévistes, au détriment du pluralisme des opinions, doit cesser.

Avec le début de l'examen parlementaire du projet de loi, la pression redouble arguant que des amendements votés, avec l'assentiment du gouvernement, sauvegarde le rattachement de tous les cheminots à la SNCF.

« Ensemble ! » réaffirme sa totale solidarité avec les cheminots en grève contre ce projet de réforme qui, en application des directives de l'Union européenne, met en place des structures compatibles avec l'ouverture à la concurrence et la privatisation du rail, conformément au 4e paquet ferroviaire.

C'est aux grévistes réunis en assemblée générale de décider de la poursuite ou non du mouvement, comme ils le font tous les jours.

Les amendements votés à l'initiative de députés écologistes ou du Front de gauche ne reviennent pas sur un point clé fondamental : l'éclatement de la SNCF en trois EPIC.

Ce que les cheminots veulent c'est un seul EPIC, une vraie unification de la SNCF, le maintien du service public et nous soutenons leur exigence.

Le 19 juin 2014

Article