Communiqué de Ensemble! 28 millions d'euros : le prix de l'escroquerie chez Volkswagen.

Ainsi, celui qui connaissait l'entreprise « jusque dans ses moindres boulons » n'avait pas eu vent de l'existence d'un logiciel frauduleux destiné à diminuer les émissions d'oxydes d'azote ou nox pendant les contrôles !

Démasqué par une enquête diligentée par une ONG américaine sur les performances des véhicules en conditions réelles de circulation, le numéro 1 mondial a été pris la main dans le sac.
Mais pendant de nombreuses années, 11 millions de voitures sorties des usines Volkswagen ont empoisonné notre environnement, pollué, rejeté des micro-particules d'oxydes d'azote, toxiques puisque pouvant développer dans la population crises d'asthme, maladies respiratoires et risques cardio-vasculaires.

Devant ce scandale, les importantes pertes financières déjà enregistrées, le plongeon de l'action en Bourse, les poursuites judiciaires qui vont s'engager aux Etats-Unis, en Allemagne notamment, les amendes qui se profilent, le PDG a démissionné.

Mais avec les 28 millions d'euros, voire beaucoup plus, qui lui seront alloués, il ne sera pas malheureux. Un scandale de plus !

Le mythe du diesel propre vole en éclats.

Comment croire les performances affichées lors de l'achat d'un véhicule ?

Les responsables de cette escroquerie doivent être poursuivis

Contre l'absence actuelle de transparence, nous voulons la vérité sur la qualité des véhicules fabriqués et de la pollution engendrée.

Il faut en finir avec les contrôles performances bidonnés effectués par les constructeurs eux-mêmes.

Place aux contrôles indépendants, à la fabrication de véhicules propres et aux transports collectifs notamment dans les agglomérations, solutions pour aller vers la transition énergétique.

Le 24 septembre 2015

 

 

 

 

Article