Communiqué de Ensemble Bretagne. Langues régionales ou minoritaires

Par un artifice de procédure, la majorité de droite du Sénat vient d'envoyer à la poubelle le projet de ratification de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires, sans même qu'il y ait un débat sur le fond et alors que le projet présenté par le Gouvernement en édulcorait déjà largement la portée au travers d'une déclaration interprétative très restrictive. Deux des sénateurs « les Républicains » de notre Région ont d'ailleurs voté, apparemment sans état d'âme, pour cet enterrement de première classe. Pour Ensemble !, Mouvement pour une alternative de gauche écologique et solidaire, la droite bretonne et son chef de file pour les élections régionales seront mal venus de prétendre se poser en défenseurs de la langue et de la culture bretonnes !

Pour sa part, Ensemble ! considère que, loin d'être un anachronisme folklorique, loin d'être une menace pour l'unité nationale, les langues et cultures régionales et minoritaires, tout comme les langues et cultures issues de l'immigration, enrichissent le patrimoine culturel de l'Hexagone. Elles ne relèvent pas de la seule sphère « privée » des individus. Composante de la réalité culturelle de la France, elles doivent pouvoir trouver leur pleine expression et leur possibilité de développement dans l'espace public, en particulier au sein des services publics de radio-télévision et de l'éducation.Ce qui menace le pacte républicain et le « vivre ensemble », ce sont les discours de discrimination et de ségrégation qui stigmatisent les chômeurs, les pauvres, les étrangers, les habitants des quartiers populaires.

Le 3 novembre 2015.

Article