Communiqué de Ensemble! La répression n'est pas une réponse au désespoir des migrants.

« Ensemble! Mouvement pour une alternative de gauche écologiste et solidaire » condamne les brutalités et violences policières à l'égard des migrants, d'éluEs, de militantEs et de citoyenNEs rassembléEs hier devant la halle Pajol.

Depuis l'expulsion du « campement » de La Chapelle, des dizaines de migrants, sans solution de logement pérenne, sont condamnés à errer sans solution dans Paris.

Depuis plusieurs jours, ils sont harcelés, traqués, par la police qui confisque le peu d'affaires qu'ils ont et les chassent de tous les lieux où ils essayent de s'installer.

Aujourd'hui, ils dépendent quasi exclusivement de la solidarité des habitantEs, des associations et des militantEs..

Dans le 13e arrondissement, les migrants d'un autre campement sont sous la menace d'une demande d'expulsion de la mairie de Paris..

« Ensemble! » dénonce l'inhumanité de la préfecture et du gouvernement à l'égard des migrants qui ont fui la misère, les persécutions et traversé la Méditerranée au péril de leur vie. M.Valls et B. Cazeneuve veulent donner des gages à l'UMP et au FN pour montrer qu'eux aussi peuvent être fermes pour contrôler les flux migratoires.

Quand on se dit de gauche, ce n'est pas par la répression qu'on répond au désespoir et à la misère des migrants.

Pour « Ensemble! », une solution durable passe par un logement pérenne pour l'ensemble des migrants, des moyens pour se nourrir et un accès aux soins. Il faut aussi les accompagner dans leurs démarches administratives pour régulariser leur situation en France ou dans un pays de leur choix.

Contre les violences policières, pour la libération des migrants arrêtés, pour le respect de leur dignité et de leurs droits, à l'appel d'organisations politiques, d'associations, de citoyenNEs un rassemblement est prévu, aujourd'hui 9 juin, à 18h, devant la Halle Pajol.

« Ensemble! » appelle à participer massivement à ce rassemblement.

Le 9 juin 2015.

 

 

 

Article