Communiqué de Ensemble! Non au projet xénophobe de Marisol Touraine et de Bruno Leroux.

Un récent décret du 28 octobre 2016 prévoit déjà que les personnes faisant valoir un droit au séjour pour des raisons médicales n’obtiendraient plus systématiquement un récépissé.

Un projet d’arrêté au titre de la réforme de la PUMa (prestation universelle maladie), dénoncé par de nombreuses associations, envisage de réduire la liste des titres et documents qui autorisent les personnes étrangères à bénéficier de l'assurance maladie et remet en cause les dispositions de la réforme de la CMU de 1999. Ce projet exclut les personnes disposant d’un récépissé de demande de titre de séjour ou d'autres documents remis par les préfectures attestant de démarches en cours, celles-ci les multipliant aujourd’hui de façon arbitraire selon les préfectures.

Cela pourrait concerner tous ceux et celles en situation régulière à l’occasion de leur renouvellement.

L’objectif est manifestement de réduire l’accès à la CMU-C et peut même déboucher sur « rien du tout », car l’aide médicale d’Etat est suspendue quand les ressources dépassent 720 euros par mois. Avec les attaques annoncées par la droite et l’extrême-droite contre l’AME, c’est donc une remise en cause et une exclusion de plus de la protection sociale solidaire pour les migrant-es et exilé-es que proposent Marisol Touraine et Bruno Leroux.

«Ensemble! » appelle à se mobiliser pour s’opposer à ce projet scélérat, xénophobe, qui laisse dans la rue de plus en plus de migrants « dublinés », « déboutés », travailleurs sans papiers, et réaffirme ses objectifs de lutte pour une protection sociale solidaire universelle pour tous.

http://www.actupparis.org/IMG/pdf/CP_ODSE_-_re_forme_PUMA_-_13_fevrier_2017.pdf

Le 21 février 2017.

Article