Communiqué de Ensemble! Non à l'expulsion des familles du "Samaritain" à La Courneuve (93).

Depuis la mi-août, plane sur les trois cents résidents du bidonville « Samaritain » à La Courneuve, la menace d'une expulsion demandée par la mairie de La Courneuve, soutenue par le préfet du département, représentant de l'Etat.

80 familles comprenant une centaine d'enfants sont donc à la merci d'une décision de justice prise au début de l'année.

Installée sur ce terrain depuis 2008, ces résidents ont sans cesse eu le souci d'améliorer ce site qui comprend maintenant rues et église, et ce sans aucune aide des pouvoirs publics ni d'aucune collectivité.

Depuis la Fondation Abbé Pierre et Médecins du Monde ont présenté un projet, financé, d'assainissement et de viabilisation, que le maire de la Courneuve refuse à ce jour d'entériner.

En Seine-Saint-Denis, le préfet fait preuve d'un zèle particulier pour traduire en acte la politique du gouvernement à l'égard des Roms et démanteler leurs campements.

La tenue de la COP 21 à proximité n'est sans doute pas étrangère à cette volonté d'expulser les familles du « Samaritain ».

Si cette décision de justice était appliquée ce serait de nouveau la violence d'une expulsion, l'errance des familles, la destruction de tout le travail d'insertion, de scolarisation, la perte du travail pour un certain nombre de résidents.

C'est pourquoi, « Ensemble! » se prononce fermement contre l'expulsion programmée de ce bidonville. Les pouvoirs publics doivent donner leur feu vert aux projets existant pour améliorer les conditions matérielles et de vie sur ce site.

Le 20 août 2015.

 

 

Article