Communiqué de Ensemble! Pour la défense des droits démocratiques en Turquie

Depuis la tentative de coup d’Etat raté du 15 juillet, la fuite en avant autoritariste du président Erdogan s’est accélérée. Elle déborde largement des auteurs identifiés de ce coup d’Etat et touche des dizaines de milliers de personnes (fonctionnaires, journalistes, universitaires…) qui n’ont rien à voir avec le coup d’Etat tandis que des campagnes de procès en cours, notamment contre des élus kurdes continuent.

Le régime turc veut établir une unité nationaliste en excluant du champ politique le HDP, principal parti de défense des droits démocratiques, et s’attaque à l’ensemble des forces démocratiques du pays.

La répression a franchi un nouveau pas avec la volonté d’interdiction du quotidien Özgür Gündem (Chronique Libre), organe du mouvement kurde mais dont l’importance va au-delà et l’arrestation de l’écrivaine Aslı Erdoğan membre du comité de rédaction du journal.

Alors que le régime multiplie les emprisonnements de démocrates, de kurdes, de militants de gauche, les groupes pro-Daesh qu’il a laissé prospérer sur le territoire ont à nouveau mené leur ignoble besogne en assassinant une cinquantaine de personne à Gaziantep lors d’un mariage de membres du HDP. A la répression étatique s’ajoute l’horreur de ces groupes qui ont déjà tué des opposants à Suruç (trentaine de morts) ou à Ankara (près de cent morts).

La complicité des gouvernements européens pour mettre en œuvre leur politique raciste et meurtrière de refoulement des migrants n’a que bien trop duré !

"Ensemble !" propose que les forces de gauche, du mouvement ouvrier, de défense des libertés en France organisent une ou des démonstrations publiques pour la défense de la démocratie en Turquie, en particulier contre les menaces pesant sur le HDP.

Le 22 août 2016.

 

 

Article