Communiqué de Ensemble! Retraites complémentaires : encore un recul

L'accord sur les retraites complémentaires, signé le 30 octobre entre le patronat et trois syndicats, fait reculer, une fois de plus, l'ensemble du système des retraites. Par le biais des retraites complémentaires, l'âge légal de départ en retraite est de nouveau remis en question.

Le système de malus-bonus mis en place ne peut qu'obliger les salarié-e-s à reculer l'âge de leur départ en retraite, à 63 ans, voire au-delà, et encore quand ils le peuvent. En effet 56% des personnes ne sont plus en emploi au moment où elles liquident leur retraite.

C'est sur le dos des salariéEs et des retaitéEs que se feront l'essentiel des économies à venir.

De plus, une sous-indexation des pensions de 1% par rapport à l'inflation est mis en place.

Comme dans les réformes du régime de base, l'augmentation de la durée de cotisation et le report de l'âge d'ouverture des droits pénalisent davantage les femmes car elles ont des carrières plus courtes, partent en retraite plus tard .

 Malgré huit lois successives, les femmes en France gagnent toujours 27% de moins que les hommes, tout temps de travail confondu. Leurs pensions sont inférieures de 40% à celles des hommes.

La décision de reconduire la sous-indexation des pensions pour trois ans va aussi les toucher plus gravement.

« Ensemble! » rappelle que si l'égalité salariale entre les femmes et les hommes était réalisée une grande part du déficit des caisses de retraite serait comblée !

Non à un nouveau recul de l'âge de la retraite.

Oui à l'égalité salariale et à un autre partage des richesses permettant à chaque retraitéE de mener une vie digne.

 

Le 3 novembre 2015.

 

Article