Communiqué de Ensemble! Scandaleux chantage à l'emploi chez Smart.

Hasard du calendrier ou pas, la consultation des salariéEs de Smart en Moselle aujourd'hui sur le retour à 39h est totalement en phase avec le rapport Combrexelle.

Qu'est-ce que la direction de cette entreprise, membre du groupe Daimler, propose ?

Rien moins que le passage aux 39h payées 37, le gel des salaires pendant cinq ans et 10 jours de RTT en moins pour les cadres.

En échange l'emploi serait garanti jusqu'en 2020. Promesse de pure forme qui s'envolera à la première occasion ou en cas de délocalisation, de changement de direction, par exemple.

C'est un véritable chantage à l'emploi particulièrement pernicieux dans cette période où le chômage ne cesse de croitre.

Le patron de Smart ne fait que mettre en pratique une des dispositions figurant dans le rapport Combrexelle, à savoir que le déclenchement des heures supplémentaires ne se ferait plus à partir de la 36e heure mais serait « négocié » dans l'entreprise ou la branche professionnelle.

« Ensemble! » est solidaire des organisations syndicales qui rejettent ce chantage.

Les attaques répétées et qui s'intensifient contre le code du travail montrent très clairement que la politique d'austérité va de pair avec la destruction des protections et des droits sociaux, fruits des luttes que les salarié »Es ont menées.
Elles ne rendent que plus urgente une mobilisation sociale unitaire et la construction d'une alternative politique démocratique, sociale et écologiste.

Le 11 septembre 2015.

 

 

 

 

Article