Communiqué de Ensemble ! Solidarité avec les migrant-es !

Plusieurs centaines de CRS et de gardes mobiles mobilisés, les migrants évacués de force dans des bus, éparpillés aux 4 coins de l’Ile de France voir au-delà (centres d’hébergement, hotels…), des familles séparées, certains en plus ayant reçu des Obligations de Quitter le Territoire Français (OQTF), l’évacuation violente du Lycée Jean Jaurès démontre une fois de plus que la seule réponse du gouvernement face au désespoir des migrants c’est la répression la plus féroce.

Et les plusieurs centaines de soutiens qui ont tenté de s’interposer ont été violemment réprimés (coups de matraques, gazage …) comme pour nous montrer que le gouvernement est résolue à réprimer violemment tous ceux qui sont solidaires des migrant.e.s.

Cette expulsion violente d’un lycée désaffecté que le gouvernement et les collectivités locales préfère voir vide que servant d’abri précaire à des migrants fait suite à une énième évacuation d’un camp de migrants à Stalingrad.

Le gouvernement, la région Ile de France doivent rompre avec cette politique de harcèlement des migrants qui les condamnent à être ballotés de lieux en lieux. Et la ville de Paris doit cesser son discours hypocrite faussement généreux et mettre les moyens sur la table pour créer des solutions d’hébergement pérennes pour les migrants.

Pour « Ensemble! », une solution durable passe par un logement pérenne pour l'ensemble des migrants, des moyens pour se nourrir et un accès aux soins. Et évidemment qui dit solution durable dit régularisation administrative en France ou dans un pays de leur choix.

Nous appelons au rassemblement unitaire vendredi 6 mai à 17h00 à côté de la Préfecture de police, place Louis Lépine, 1 rue de Lutèce (Métro Cité) et nous demandons à ce qu’une délégation des anciens occupants du lycée désaffecté Jean-Jaurès soient reçu par les autorités pour leur trouver une solution d’hébergement satisfaisante."

Le 6 mai 2016.

 

Article