Communiqué du Front de Gauche. Appel à la manifestation du 30 janvier.

Les organisations membres du Fdg appellent à la mobilisation le 30 janvier, à Paris et dans toute la France, contre la fuite en avant sécuritaire du gouvernement, et en particulier la constitutionnalisation de l’état d’urgence et la déchéance de nationalité pour les bi-nationaux.

Ces mesures ne vont pas faire reculer le danger terroriste. Par contre elles participent à exacerber un climat de peurs et tensions sociales, visent à refonder les rapports sociaux en réduisant des libertés individuelles et collectives comme l égalité des droits.

Au delà de la stigmatisation des bi-nationaux, c'est la confusion entre culture, religion, nationalité et citoyenneté. Quels que soient leur origine, leur sexe et leur religion les citoyens naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les femmes et les hommes sur l'ensemble de la planète se valent. 

Il faut d’urgence rompre avec cette logique mortifère.
Il ne peut y avoir deux citoyennetés : une de souche, une de papier. On ne combat pas le terrorisme sur le terrain de l’extrême droite mais sur celui de la laïcité,  de la justice sociale, de l’égalité femmes-hommes, de l'égalité des droits et de la république sociale

Avec ces dispositions parlementaires et constitutionnelles, Hollande et Valls ne contentent pas d’en finir avec les valeurs de gauche, ils dynamitent aussi les principes même de la République.

Avec toutes les forces de gauche, toutes les associations, les syndicats, les citoyen(e)s qui refusent cette dynamique destructrice, il faut le faire reculer.

Article