Courant alternatif à Rouen

Ils partent les derniers mais comptent créer la surprise. La liste « Alternative à gauche », estampillée Front de gauche et concentrant le Parti de gauche et le mouvement Ensemble (formé en novembre dernier) s’est réunie jeudi pour une photo de famille. « Nous venons de recevoir le récépissé de la préfecture », annonce Raphaëlle Brangier, à la tête de l’équipe, visiblement soulagée de la nouvelle intervenue 24 heures avant la date limite de dépôt des listes en préfecture.

Si les militants ont tardé à déposer une liste, c’est en raison des négociations avec les autres partis. L’annonce de ralliement, puis de désistement, des communistes a provoqué un séisme au sein de l’échiquier politique que compose la gauche de la gauche. Ont suivi des discussions avec le NPA pour essayer de sauver une liste de large rassemblement… En vain. « Le temps des négociations a joué contre nous, concède Raphaëlle Brangier. Mais réunir autant de gens en aussi peu de temps montre bien le besoin d’apporter une autre réponse politique. » L’équipe assure d’ailleurs avoir eu « plus de demandes que de places sur la liste ». Preuve, selon Bernard Pellegrin, codirecteur de campagne, « que le Front de gauche est attendu ».

Âgés de 20 à 84 ans

Parmi les 55 noms, le service public est bien représenté, avec des fonctionnaires de l’Éducation nationale, des cheminots, du personnel administratif… Le plus jeune candidat a 20 ans, la doyenne affiche 84 printemps, portant la moyenne d’âge de la liste à 52 ans. « Un quart des membres a moins de 35 ans », calcule Lionel Descamps, colistier, lui-même 31 ans. La plupart s’engagent dans une campagne municipale pour la première fois, à l’image d’Antoine, 39 ans, qui souhaite donner la parole aux habitants des quartiers populaires. « Nous ne sommes pas des professionnels de la politique, mais nous ne sommes pas des incompétents. Nous nous appuyons sur nos expériences de militants, et nous savons très bien ce qu’est un budget municipal », lance Raphaëlle Brangier. Reste à convaincre les électeurs.

Article paru dans Paris Normandie.

Meeting de la liste « Alternative à gauche » vendredi 14 mars à 20 h, à la Halle aux toiles, avec Martine Billard, coprésidente du Parti de gauche, et Jean-François Pélissier, porte-parole d’Ensemble.

 

 

 

Article