Dans la rue le 1er décembre contre l’injustice fiscale et sociale !

Depuis quelques semaines la situation sociale est en effervescence : salariés en lutte contre les plans sociaux, lycéens mobilisés contre les expulsions des élèves sans papiers, sages femmes en grève pour la reconnaissance de leur droit… L’automne se révèle imprévisible pour François Hollande.

Le gouvernement Ayrault peut se réjouir d’avoir imposé une nouvelle régression des droits à la retraite, en s’appuyant sur 20 ans de contre réformes de la droite, il se trouve néanmoins confronté à une situation sociale hautement inflammable. Le mécontentement social ressurgit avec force et peut ouvrir à tout moment une crise politique majeure.

Le premier ministre Jean Marc Ayrault a annoncé la semaine dernière, dans une tentative de reprendre l’initiative, une « grande réforme fiscale » en remettant à l’ordre du jour une des promesses de campagne de François Hollande, la fusion de la CSG et de l’impôt sur le revenu. Outre que cette dernière idée est critiquable en ce qu’elle peut fragiliser, en pleine période d’austérité, le budget de la Sécurité Sociale (auquelle la CSG est destinée), il y a tout lieu de se méfier d’une telle annonce faite par un gouvernement qui s’est évertué depuis un an à satisfaire les revendications patronales.

Ces derniers ont d’ailleurs bien compris qu’ils avaient tout à gagner à imposer une pression maximum au gouvernement Ayrault, allant même, pour certains patrons de l’agrobusinesse et de la grande distribution, jusqu’à organiser les mobilisations contre l’Ecotaxe en Bretagne.

Dans cette situation à l’issue incertaine, l’initiative du Front de Gauche d’appeler à une grande marche populaire et citoyenne contre « l’injustice fiscale et sociale » le dimanche 1er décembre est un enjeu décisif pour réimposer les exigences d’égalité et de justice sociale sur le devant de la scène. L’imposition par le gouvernement Ayrault d’une hausse de la TVA (critiquée par le candidat Hollande alors que Sarkozy voulait la mettre en œuvre) est le symbole de l’injustice totale d’une politique d’austérité qui avant tout pèse sur les classes populaires pour financer le Crédit d’Impôt Compétitivité de 20 milliards d’euro pour les patrons… C’est un des piliers de la politique d’austérité (avec la réduction des dépenses publiques) mise en œuvre par le gouvernement et qui doit être battue en brèche.

La marche du 1er décembre doit être un point de départ d’une large mobilisation citoyenne, qui doit se prolonger dans les prochains mois, s’élargir à d’autres forces politiques de gauche et écologistes, syndicales et associatives qui peuvent en être partie prenante.

A chacun d’entre nous d’en faire un succès !

Rendez vous le dimanche 1er décembre à 13h30 – Place d’Italie

Le tract d'appel du FdG en pièce jointe téléchargeable.

Fichier attachéTaille
PDF icon Tract Front de Gauche 1er décembre1.61 Mo
Article