Décès de Michel Buisson

Crédit photo: 
Décès de Michel Buisson

C'est avec une grande tristesse que nous apprenons le décès de Michel Buisson, notre camarade.
Militant de longue date de la gauche autogestionnaire, Michel savait mettre au service du combat pour l'émancipation ses grandes qualités et compétences dans ces domaines dont il était un spécialiste reconnu : l'agroéconomie, la souveraineté alimentaire, l'alternative à l'agriculture productiviste…
Par ses écrits et ses interventions il était toujours d'un apport précieux pour notre mouvement, en particuliculier lors des débats de nos universités, et dans nos publications, et aussi dans le cadre des mobilisations sociales, telle celle de Notre-Dame-des-Landes.
Sa rigueur intellectuelle, sa riche culture et sa chaleur humaine vont nous manquer grandement.
Nous adressons nos plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

L'Equipe d'Animation d'Ensemble

 

***********

 

Michel a été toute sa vie un formidable militant

Je parle ici pour une partie de ses camarades, ceux qui sont aujourd’hui dans le mouvement Ensemble !
Beaucoup d’entre nous l’ont connu lors de ces 10 dernières années, un certain nombre lors des 20, ou 30, ou 40 dernières années … mais même en 40 ans, nous n’avons pas le film entier de tout son parcours militant !! C’est vraiment une très longue et très riche histoire !

Dès la fin des années 60, il s’engage syndicalement dans la Fédération Générale de l’agriculture CFDT et politiquement au PSU. Ensuite, il participera à la création de l’Alternative Rouge et Verte en 1989, puis des Alternatifs en 98, et finalement d’Ensemble ! en 2014 …

Vrai intellectuel militant, éminemment compétent, il n’y avait pas pour Michel de petits ou de grands sujets, pas de frontière entre l’activité politique ou associative. Il recherchait toujours la cohérence d’ensemble. Pour lui, la question n’était pas tant de trouver « les bonnes mesures techniques » qui allaient changer les choses, mais bien de mobiliser des forces sociales et politiques qui pourraient permettre de changer la donne et d’avancer.

Altermondialiste convaincu, participant à plusieurs forums sociaux mondiaux, actif à ATTAC, profondément unitaire et jamais sectaire, Michel a aussi contribué aux commissions écologiques de nombreux partis de gauche et de tous les cadres unitaires. Ces dernières années, à la «Coalition Climat», menant actions et réflexions, il a porté la préparation d’un Forum Citoyen pour le Climat qui a réuni 130 personnes et a élaboré une plateforme indépendante pour le Plan Climat de la Métropole de Lyon. Tout autant, avec Filap Vaulx-en-Velin, projet de filière alimentaire, il voulait permettre une meilleure alimentation pour les habitants des banlieues.

Nous resterons tous marqué par son exigence, sa rigueur intellectuelle, il n’aimait ni les confusions ni les «à peu près».

Lorsqu’un texte était mis en discussion, il était bien souvent qualifié d’« extrêmement mauvais ». Ça, nous l’avons bien souvent entendu. Sa virulence dans ces occasions pouvait même dérouter et impressionner ceux qui n’avaient pas l’habitude de travailler avec lui. Mais alors se découvrait son appétit pour le « collectif » et sa confiance dans l’intelligence du groupe. Il se proposait toujours à retravailler ce texte dans un groupe de travail par ci, dans une commission par là. Bienveillant et constructif, il s’attachait alors, à ce que le travail collectif soit beaucoup plus facile que les prémisses ne l’avaient fait craindre ….

Pour beaucoup d’entre nous, il a été initiateur et formateur. Solide dans ses connaissances et dans ses convictions, capable d'intégrer de nouveaux concepts, il a largement participé au fil des décennies, à l’émergence de nouvelles générations militantes, jusqu’à celles, récentes qui ont fait le succès des marches pour le climat.

Parce qu’il était Infatigable. Il disait se sentir « comme un bœuf au labour, attaché au sillon ».

Sa ténacité nous sidérait.

Avec les années, on sentait parfois la fatigue s’installer. Tout le monde lui conseillait de « lâcher » un peu. Mais lorsqu’il lâchait effectivement certaines tâches, il se retrouvait bientôt un nouveau champ d’activité.

Toujours et partout, sa large vision du monde le faisait cohérent et entier. L’homme, le militant, le spécialiste des questions agricoles et écologiques … Il n’y avait pas plusieurs Michel. Sur son vélo, dans son jardin, devant un auditoire … c’était bien le même.

Bien sûr il va manquer, beaucoup.
Mais pendant longtemps son image va nous accompagner. D’abord sa formidable présence physique, crinière blanche et vrai sourire, casque de cycliste par-dessus la casquette et pince à vélo sur pantalon de velours.

Surtout, les êtres qui partent mais qui ont été marquants et bienfaisants demeurent longtemps vivants en nous. Puisse ton exemple nous inspirer, loin du carriérisme politique, pour changer le système sans perdre nos valeurs.

Michel, nos luttes à venir, nous les mènerons avec toi. C’est elles qui seront l’hommage militant pour tout ce que nous te devons.

Ses camarades d’Ensemble! 69

Article