Déclaration d'Ensemble! Bretagne

Rassemblons-nous, débattons, proposons ensemble une alternative sociale, écologiste et solidaire pour la Bretagne !

Nous ne nous résignons pas à voir notre pays s'enfoncer dans la crise Une alternative existe et nous voulons contribuer à la développer lors des élections régionales.

La politique d'austérité menée par le gouvernement relayée par la majorité régionale mène au désastre économique, social, écologique et culturel. Elle saccage les conditions de vie; elle est incapable de répondre aux  dérèglements climatiques. Elle se fait sans les citoyens, contre les citoyens; elle sème du désespoir, du repli sur soi; elle fait le lit de l'extrême droite. 

Nous appelons les citoyennes et citoyens , les forces écologistes et de gauche opposées à la politique d’austérité menée à l’échelle nationale à se saisir de la campagne des élections régionales qui se dérouleront en décembre 2015 pour enclencher la transformation profonde de la région, du pays.

PS, UMP, vont appeler à poursuivre cette politique qui va si bien aux riches et aux puissants, s’accommodant très bien de l'abstention et des votes blancs-nuls, symboles du rejet de leur politique.

Et le FN continuera à se nourrir du désespoir et détourner la colère en expliquant que c'est la faute aux étrangers, aux Musulmans, aux Roms, aux femmes, aux homosexuels et aux jeunes... 

Le mouvement social qui a secoué la Bretagne à l'automne 2013 a été l'un des plus importants mouvements sociaux dans cette région depuis plusieurs années, particulièrement dans le Finistère. Le pacte d'avenir proposé par le gouvernement signé par la majorité régionale ne répond pas aux problèmes  de la région: les licenciements se poursuivent  dans l'agro-alimentaire, l'électronique, la construction…

Le modèle agroalimentaire et agricole est toujours aussi destructeur des gens et de la terre. On continue d'ignorer l'audace prometteuse des paysans qui se sont lancés dans l'aventure du produire autrement, solidaires, respectueux d'eux-mêmes, de leurs terres, de leurs bêtes. 

 Le pacte d'avenir s'est résumé à des aides financières aux entreprises de l'agrobusiness. Ceux qui mettent en œuvre le savoir-faire, ceux qui produisent la richesse, sont  tenus à l'écart de l'usage des fruits de leur travail.

Il y a un grand nombre d'urgences à mettre en chantier dans la région :

- Refonder de véritables services publics. L’argent dépensé doit répondre aux besoins de la population et non servir à rentabiliser les investissements dans le cadre de partenariat public-privé comme c’est le cas pour la santé, les transports...

- Lutter contre les licenciements

- Bâtir un autre modèle agricole que celui imposé par l’agroalimentaire

- Engager une véritable transition énergétique qui donnera une place prépondérante aux énergies renouvelables, pour abandonner le nucléaire et les énergies fossiles. La lutte pour le climat est un enjeu social majeur.

- A l’opposé de la réforme territoriale qui s’est faite sans aucune consultation de la population et qui éloigne les élu-e-s des citoyens, mettre en place au niveau de la région une démocratie active où les citoyens décident et co-élaborent des projets avec les élu-e-s.

Et bien d’autres chantiers encore : l'école, les droits des jeunes, l'égalité femme-homme, les politiques culturelles, la reconversion de  l’industrie militaire, les transports, les grands projets inutiles.

Nous pensons que les élections ne sont pas le seul moyen d'action mais maintenir les libéraux aux manettes c'est le plus sûr moyen que rien ne change ! Nous pensons qu'il faut faire exister une alternative sociale, écologique et solidaire. Nous proposons de le faire dans des assemblées citoyennes locales, départementales, régionales, rassemblant citoyens, associations, mouvements et organisations politiques qui se retrouvent dans cette démarche ouverte, qui décident ensemble des campagnes à mener et des candidatures les mieux à même de porter cette démarche de construction citoyenne des choix politiques pour notre région.

Les nouvelles formes d'engagement qui se concrétisent à NDDL ou sur les enjeux climatiques nous invitent à innover. Nous ne partons pas de rien : les assemblées citoyennes, les rassemblements divers où se mêlent militants associatifs, syndicalistes, militants du Front de gauche, de ses composantes et ses collectifs, d'EELV et de sa coopérative, du NPA, de ND, autant d'espaces où nous commençons à construire l'alternative.

Ensemble nous pouvons changer la donne !

Ensemble ! Bretagne, membre du Front de gauche.

Article