Départementale à Brive : l'alternative rassemblée ?

La Corrèze n'est pas le département de François Hollande, ni celui de la famille Chirac.

La Corrèze, c'est le département où le FDG, EELV et Nouvelle Donne se sont retrouvés pour présenter des candidat-es commun-e-s aux élections départementales du 22 mars prochain.

Ce jeudi 12 mars à Brive en Corrèze s'est donc tenu le meeting de soutien à ces candidat-es de « l'Alternative à gauche en Corrèze ». Autour de 600 personnes se sont retrouvées aux Halles Georges Brassens pour écouter les différent-es porte parole nationaux des organisations qui ont réalisé un accord localement,

Jacques Boutault pour les Verts, Eric Coquerel pour le PG, Pierre Larrouturou pour Nouvelle Donne, Pierre Laurent pour le PCF et Myriam Martin pour Ensemble !.

Cette unité a permis de créer une dynamique militante pour ces élections. Dans un contexte social et économique difficile, avec un risque d'abstention considérable, ce type de rassemblement résolument tourné vers l'alternative aux politiques libérales et austéritaires qu'elles viennent de la droite ou qu'elles soient appliquées comme aujourd'hui par le parti socialiste, redonne de l'espoir et trace un chemin au-delà des élections de la fin du mois.

Jacques Combastel, président du comité de soutien à ce rassemblement, ancien député maire communiste de Tulle, a rappelé les axes fondamentaux déclinés pour cette campagne : le refus de l'austérité, le développement des services publics et l'équité pour tous et toutes.

Si tous et toute se sont accordés sur la gravité de la situation et sur les enjeux de cette élection menacée par l'abstention, un score élevé du FN, tous et toute se sont félicités de ce qu'ont réussi nos camarades Corréziens. C'est tout naturellement que pour Ensemble, il a été rappelé l'initative des « Chantiers d'espoir ». Initiative qui a pour vocation de tracer la voie pour une alternative à gauche du PS, en répondant aux enjeux sociaux, écologiques et démocratiques, et qui a pour vocation de s'élargir à tous ceux et toutes celles qui partagent ce projet.

L'expérience en Corrèze n'est pas isolée, dans de nombreux cantons des rapprochements du même type ont été signés.

Espérons surtout qu'au delà des élections, la volonté de rassembler va se poursuivre.

Myriam Martin

 

Article