Départementales dans les Alpes-Maritimes

A Nice, plus grande ville du département, la campagne des élections départementales se situe de manière explicite, tant dans la méthode que dans le programme, dans la continuité de celle des municipales de la liste « Nice, l'Humain d'abord ! ». Un Front de Gauche rassemblé avec des ouvertures à des syndicalistes et des associatifs/ves pour une campagne animée collectivement à l'échelle de la ville sur des thèmes programmatiques articulant le refus de l'austérité et les propositions alternatives dans lesquelles se retrouve largement la gauche alternative (« Vivre ensemble : pouvoir citoyen, solidarité, écologie » est le slogan de l'affiche commune aux 9 cantons niçois). Durant cette campagne, le Front de Gauche de Nice a sorti un tract traitant spécifiquement des questions écologiques, intitulé "Dans notre département, engageons la transition écologique" et affirmant notamment son opposition au bétonnage de la Plaine du Var dans le cadre de l'OIN. Ensemble ! est largement présent dans ces 9 cantons avec 4 candidat-e-s et 4 remplaçant-e-s ainsi que 2 sympathisant-e-s. Sur Nice, proposition a été faite au NPA ainsi qu'à Nouvelle Donne de candidatures communes pour ces élections, mais celle-ci a été déclinée. Le contact a été établi avec EELV mais sans débouché.

Dans le reste du département, la campagne du Front de Gauche est essentiellement incarnée par le PCF avec une présence modeste d'Ensemble ! (une camarade candidate remplaçante dans le canton du Cannet) comme du PG. Un accord très positif dans le contexte des Alpes-Maritimes a été réalisé dans le canton de Vence entre le FdG et EELV tandis que Nouvelle Donne se présente soutenu par le FdG dans le canton de Valbonne.
Il faut quand même noter le cas particulier du canton "mixte" Nice 9 qui comprend le quartier populaire des Moulins à Nice-Ouest mais aussi les villages de Carros, Gattières et Le Broc au coeur de la plaine du Var et de l'OIN à laquelle s'oppose de longue date la gauche alternative du département : la campagne du FdG y est très active (les deux candiat-e-s titulaires sont Jean-Pierre Testi, ex-maire PCF de Gattières et Florence Ciaravola, d'Ensemble !) et la candidate titulaire UMP Dominique Estrosi-Sassone constitue un tandem avec... le maire de Carros, ancien militant et élu PCF rallié à l'UMP.

Nous ne nous faisons pas d'illusions sur les scores électoraux dans ce département marqué par l'hégémonie d'une droite d'un clientélisme effréné et très proche du FN par ses thématiques ultra-sécuritaires et les discours répétés de ses chefs visant à stigmatiser les Roms et les populations de culture musulmane et étrangères. Mais cette campagne permet de marquer la continuité d'une présence militante et électorale du Front de Gauche, et ce tout particulièrement à Nice, seule force avec le PS, l'UMP et le FN a être présent dans tous les cantons de Nice. Une seule certitude, de nombreux duels UMP/FN auront lieu au second tour de ces élections. Second tour qui fera l'objet d'échanges au sein d'Ensemble ! 06 en vue d'élaborer une position commune à l'issue du premier tour.

Bruno Della Sudda et Arthur Leduc

Article