« Économie des travailleur-se-s » : présence d’une délégation française

Communiqué de l’association Autogestion

La 6e Rencontre internationale de «l’Économie des travailleuses et des travailleurs» aura lieu en Argentine du 30 août au 2 septembre 2017. L’ouverture se déroulera à l’hôtel Bauen, établissement récupéré par ses travailleur-ses en mars 2003[i], à Buenos Aires et se poursuivra dans les locaux de la coopérative Textiles Pigüé[ii], usine récupérée, située dans la ville du même nom, dans la province de Buenos Aires, au cœur de la Pampa, à 600 kilomètres de la capitale[iii].

Cette rencontre est organisée par le Réseau international de l’«Économie des travailleur-ses », dont l’Association Autogestion et l’Union syndicale Solidaires sont membres pour la France. Ce réseau regroupe des entreprises récupérées, des coopératives, des fédérations de coopératives, des organisations syndicales, des secteurs universitaires (qui initièrent ces rencontres en 2007, sous l’égide du programme Facultad Abierta de l’université de Buenos Aires) et des organisations sociales dont l’objet est le soutien et la promotion de l’autogestion.

Les rencontres internationales se déroulent tous les deux ans (la précédente s’était tenue à Punto Fijo au Venezuela) et des rencontres régionales sont organisées les années intermédiaires. Les dernières ont eu lieu en octobre et novembre 2016 à Montevideo (Amérique du Sud), Thessalonique (euro-méditerranéenne) et Mexico (Amérique centrale et du Nord). Cette année, les cinq continents devraient être représentés avec la participation de chinois, d’africains du Sud et d’Océanie, cette édition comptera avec la participation de membres d’une quarantaine de pays. La délégation française forte d’une dizaine de militant-e-s sera composée de représentant-es et membres de l’Association Autogestion, de l’Union syndicale Solidaires et de la CGT. Un membre de France Amérique latine et des étudiants français y participeront également.

Cette édition se déroulera dans une conjoncture particulière où l’économie des travailleurs et travailleuses, basée sur l’autogestion, apparaît de plus en plus comme une alternative au capitalisme sauvage. L’Argentine, qui compte le plus grand nombre d’expériences d’autogestion et de récupération d’entreprises par les travailleur-ses (367 étaient en activité en mars 2016 sur 411 récupérées depuis 2002)[iv], se trouve confrontée à une nouvelle offensive néolibérale depuis l’élection de Mauricio Macri en décembre 2015. Face aux nombreuses fermetures d’entreprises, de nouvelles occupations en vue de leur récupération par les travailleur-se-s ont actuellement lieu et les tensions sociales se sont attisées ces derniers mois. Le mouvement social est confronté à une répression et une criminalisation croissante.

Cette rencontre recherchera la convergence des débats tenus lors des trois rencontres régionales récentes avec l’objectif de renforcer et d’élargir l’organisation. Huit axes thématiques principaux ont été définis : l’analyse politique et économique de la crise du capitalisme global; l’autogestion comme pratique et comme projet alternatif; les défis du syndicalisme et des autres formes d’organisation des travailleur-ses salarié-es dans le capitalisme néolibéral global; la précarisation et travail informel: exclusion, inclusion ou reformulation des formes de travail dans le capitalisme global?; l’économie des travailleur-ses dans une perspective de genre(s); l’articulation et l’intégration de l’économie des travailleur-ses ; État et intégration de l’économie des travailleur-ses et Éducation populaire et production de savoirs dans l’économie des travailleur-ses

Cette année, le comité local a programmé des d’activités préliminaires avec des organisations sociales et des visites d’entreprises récupérées entre le 23 et le 29 août. L’association Autogestion rédigera une chronique quotidienne sur les visites et les débats de la rencontre.

https://laeconomiadelostrabajadores.wordpress.com/
Le 19 août 2017
Contact presse : Richard Neuville 06 84 34 73 54
http://www.autogestion.asso.fr/?p=6924

Notes :

[i] L’hôtel Bauen est une des entreprises récupérées par les travailleurs les plus emblématiques en Argentine. Fermé par ses propriétaires suite à une manœuvre frauduleuse, qui a jeté à la rue tou-tes les travailleur-ses fin 2001, le grand édifice de 20 étages situé en plein centre de Buenos Aires a été abandonné pendant plus d’une année avant qu’un groupe d’ancien-nes travailleur-ses ne l’occupe le 21 mars 2003. Pendant quatorze années, un processus autogestionnaire a été entrepris, permettant de créer 130 postes de travail et de valoriser pratiquement sans financement extérieur un hôtel vidé et abandonné par ses patrons. L’hôtel reste sous la menace d’une expulsion, voir communiqué de solidarité avec les travailleurs de l’hôtel Bauen: http://www.autogestion.asso.fr/?p=6803

[ii] L’usine Textiles Pigüé fut occupée de septembre 2003 à janvier 2005, date de redémarrage de la production. Il fallut attendre décembre 2013 pour obtenir la loi d’expropriation définitive. Voir Richard Neuville, «L’économie des travailleur-ses, une rencontre sud-américaine porteuse de perspectives»: 4 novembre 2014: http://www.autogestion.asso.fr/?p=4641 et Autogestion: l’encyclopédie internationale, numérique, Syllepse/Association pour l’autogestion, novembre 2015, p. 2278-2282, https://www.syllepse.net/lng_FR_srub_76_iprod_648-autogestion-l-encyclop....

[iii] La ville de Pigüé a été fondée et colonisée au 19e siècle par des familles rouergates de l’Aveyron. En 1878, après avoir vaincue la résistance indigène, le gouvernement décida d’attribuer des terres à des colons. Un conseiller militaire français, Clément Cabanettes, originaire de l’Aubrac, décida de faire venir des aveyronnais. 165 personnes de quelques villages du Rouergue, pauvres pour la plupart, répondirent à l’appel et s’y installèrent en 1894. Quatre ans plus tard, la première coopérative d’Argentine était créée.

[iv] Richard Neuville,  «Un processus continu de récupération d’entreprises en Argentine», 5 janvier 2017, http://www.autogestion.asso.fr/?p=6604

Pour en savoir plus :
– Benoît Borrits & Richard Neuville, «Contribution à un nouveau projet de société, d’économie et de culture», Dossier Rencontre euro-méditerranéenne de l’économie des travailleur-ses, Cerises, n°307, 9 décembre 2016, p. 2-8, http://www.cerisesenligne.fr/file/archive/cerises-307.pdf.

– Benoît Borrits & Richard Neuville, « Succès de la 2e Rencontre euro-méditerranéenne de l’“Économie des travailleur-ses” à Thessalonique», 24 novembre 2016, http://www.autogestion.asso.fr/?p=6491.

– Richard Neuville & Patrick Silberstein, «Le spectre et son esprit», Introduction chapitre «Rencontres internationales de l’“Économie des travailleurs”, Autogestion: l’encyclopédie internationale, numérique, Syllepse/Association pour l’autogestion,  2015, p. 2265-2269, https://www.syllepse.net/lng_FR_srub_76_iprod_648-autogestion-l-encyclop....

– Benoît Borrits & Richard Neuville, «5e Rencontres internationales de “L’Économie des travailleurs: élargir l’internationalisation du processus et préciser le concept (2015)», 3 septembre 2015, http://www.autogestion.asso.fr/?p=5338 ; Autogestion : l’encyclopédie internationale, numérique, Syllepse/Association pour l’autogestion, 2015, p. 2289-229.

– Benoît Borrits & Richard Neuville, «Crisis en Europa y respuestas de los trabajadores y las trabajadoras en Francia», intervention à la 5e Rencontre internationale de l’“Économie des travailleur-ses»,  le 25 juillet à Punto Fijo, Venezuela; «Crise et réponses en France» (en castillan), Autogestion : l’encyclopédie internationale, numérique, Syllepse/Association pour l’autogestion, 2015, p. 1447-1456.

– Richard Neuville, «Enjeux et défis de la 5e Rencontre internationale de l’«Économie des travailleuses et des travailleurs», 5 mars 2015, http://www.autogestion.asso.fr/?p=4985; Alter Autogestion, 7 mars 2015, http://alterautogestion.blogspot.fr/2015/03/enjeux-et-defis-de-la-ve-ren....

– Richard Neuville, «L’économie des travailleur-ses», une rencontre sud-américaine porteuse de perspectives», 4 novembre 2014, http://www.autogestion.asso.fr/?p=4641;  Autogestion : l’encyclopédie internationale, numérique, Syllepse/Association pour l’autogestion,  2015, p. 2278-2282.

– Richard Neuville, «Rencontre européenne : “L’économie des travailleurs” dans l’entreprise Fralib», ContreTemps, n°22, été 2014, p. 99-103; Autogestion: l’encyclopédie internationale, numérique, Syllepse/Association pour l’autogestion, 2015, p. 2284-2288; Alter Autogestion, 22 juillet 2014, http://alterautogestion.blogspot.fr/2014/07/rencontre-europeenne-leconom...

– Richard Neuville, «“Programa Facultad Abierta”: Les alternatives autogestionnaires dans le travail face à la crise économique globale», 9 septembre 2013 : http://www.autogestion.asso.fr/?p=3343.

Blog
Auteur: 
Richard Neuville