« Encore un an ! » Il faudrait en finir avec Valls et Hollande.

Quelle faiblesse politique ! Quatre personnes ont successivement interrogé le Président dans une émission "sur mesure" sur France 2 le jeudi 15 avril et semblaient plus à même de réfléchir que François Hollande lui même. Même les journalistes finissaient par avoir des interventions percutantes.

Il fallait l’entendre se plaindre : « les patrons, et notamment le Président du MEDEF avaient dit qu’ils allaient créer des centaines de milliers d’emplois, et même un million » et annoncer que, moyennant 34 milliards d’euros sur le budget de l’Etat, cela a permis, en 2015, de créer 100.000 emplois de plus. « Je cherche un équilibre », annone-t-il puisqu’il a baissé « les cotisations et les charges ». D’ailleurs, depuis trois mois, le dispositif des emplois avec zéro charge a permis aussi de créer 100.000 emplois
Pour qui écoute un peu, cela donne le tournis : le budget de l’Etat, les Caisses de l’Assurance maladie et les Caisses de retraites ont donné combien de milliards pour que les patrons ne suppriment pas 200.000 emplois de plus ?

Ne l’oublions pas : le chômage n’a pas baissé mais certainement augmenté. Le chauffeur qui vote FN lui a dit durement que lui n’était pas raciste mais qu’il estimait que rien n’était fait pour les plus modestes. La réponse du Président se perdait dans des flux de mots.

Et, le dernier interlocuteur, Marwen Belkaïd, qui avait voté pour Hollande au premier et au second tour en 2012, actif sur la Place de la République à la Nuit debout, a fait ressortir que, depuis 2012, les jeunes n’ont aperçu que des mesures sans grand effet. Pourquoi pas les garanties locatives pour les jeunes depuis son élection en 2012 ? Et le Président croît-il que la prime d’activité de 100 euros est un changement notable ? Hollande s’accroche à « la loi qui est en train d’être discutée ». Mais puisque toutes ces difficultés sont connues depuis longtemps, pourquoi seulement maintenant, un an avant l’élection ?

Calamiteux : même devant une mère dont le fils a été happé par des recruteurs d’une « secte comme Daesh ». « Pourquoi des jeunes se tournent-ils vers des solutions de ce genre dans notre société ? Comment pouvons-nous éviter que cela se produise ? Et elle insistait sur la liberté de croyance qu’elle reconnaissait à son fils, converti à l’Islam mais se demandait pourquoi pour aller mourir » Après des mots de bons sentiments, il reste évidemment sans réponse… Il y faudrait une vision politique pour le présent et l’avenir, qu’il n’a visiblement pas.

Mais, il faut comprendre qu’il n’a pas divisé avec son projet de « déchéance de la nationalité » : dans l’émotion des attentats, il fallait marquer politiquement les esprits. Une fois retrouvés leurs esprits, justement, même une grande partie de celles et ceux qui, sur le moment, ne savaient pas comment réagir ont bien compris que des tueurs décidés se foutaient pas mal de perdre la nationalité française. Par contre, il a créé un soupçon à l’égard d’une partie de la population. Une autocritique sur ce point au moins ? Que non : « si le texte avait été déposé dans les semaines qui ont suivi, il aurait été adopté ». Un échec tactique donc ! On comprend son absence de vision politique ferme.

Quoi de neuf ? Hollande pense qu’il faut maintenir la loi contre le Code du travail. Voilà encore un sujet où il va se faire contredire par la mobilisation qui se poursuit. Pourra-t-il même conserver son Premier ministre, qu’il a désavoué par deux fois dans la soirée ?

Toutefois, il a maintenu qu’il pourra être candidat à sa succession. Bientôt, lui seul va y croire.

Pierre Cours Salies

 

Article