Ensemble! Pour l'unité, la démocratie, l'émancipation

Nous considérons qu'Ensemble ! doit poursuivre son orientation politique de rassemblement de l'ensemble de la gauche antilibérale, sans exclusive, face aux néolibéraux et aux forces réactionnaires ; cette recomposition doit se faire avec La France Insoumise mais ne peut se réaliser dans La France Insoumise. Cette position nous sépare de nos camarades investi.e.s dans le groupe « ensemble insoumis ». Aussi, le débat est nécessaire pour envisager de construire des perspectives pour notre mouvement.

Un contexte politique de reculs et lourd de menaces

Le contexte national et international rappelle chaque jour l'urgence de construire une offre politique porteuse d'un véritable espoir réaliste de rupture avec le système libéral et autoritaire. En France, les échéances électorales à venir s'annoncent comme une potentielle défaite lourde de notre camp. Cette défaite politique viendra s'ajouter aux défaites sociales subies sous Hollande et Macron. Les élections ne résument bien évidemment pas l'état des rapports de force mais elles en donnent une idée et permettent d'envisager la politique qui sera conduite à leur suite. L'ordre d'arrivée observé lors des élections présidentielles resterait d'après les sondages inchangé1. Le duel qui se dessine oppose les ultra-libéraux de LREM aux nationaux-populistes du RN. Cette bipolarité de la vie politique va entériner la volonté de Macron de revendiquer la posture de rempart contre le fascisme2. Du coup, la seule alternative à l'extrême droite serait l'ultra libéralisme. La FI apparaît bien comme la première force de gauche mais pour l'instant assez largement distancée : entre 12.5 et 14% des intentions de vote. Dans ce contexte il y a fort à parier que le versant sécuritaire et anti-migrant de la politique du gouvernement, déjà très développé, soit encore renforcé3.

Les États-Unis de Trump, l'Italie de Salvini, maintenant le Brésil de Bolsonaro, et plus largement la montée de l'extrême droite en Europe et ailleurs rappellent que le fascisme n'est pas qu'un fantasme.

Des forces existantes mais dispersées

Face à cette menace imminente et pour construire une alternative au libéralisme, il faut une réponse à la hauteur des enjeux : unitaire sur la forme, intransigeante sur le fond. Pour nous ces deux exigences, loin d'être contradictoires, sont complémentaires.

Les forces militantes potentiellement disponibles pour un tel projet existent. Du côté de La France Insoumise, s'il est difficile d'évaluer le nombre d'individus investis4, il est incontestable qu'ils y sont nombreux même s'il est tout aussi difficile de définir ce que signifie l'engagement dans ce groupe5. Le maintien d'une base conséquente au PCF est incontestable malgré un déclin numérique continu6. Il faudrait aussi sans doute compter avec tout ou partie de Génération.S, du NPA, de personnes ou de tendances des verts, etc. et de militant.e.s. des mouvements sociaux et associatifs.

Mais si l'unité est une perspective, sa réalisation est un combat qui nécessite un débat sans complaisance.

L'unité : un combat à mener

Dès l'après campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon, les divergences politiques qui nous séparent de la direction effective de LFI se sont renforcées : unité, internationalisme, conceptions de la démocratie interne etc....7 Par ailleurs, les positions de certain.e.s des cadres et figures médiatiques de LFI interrogent sur le rapport que LFI entretient avec le féminisme et l’antiracisme.

Ces désaccords sont loin de s'amoindrir et la présence de camarades d'Ensemble ! au sein de LFI n'est d'aucun effet sur ce plan. L'un des derniers exemples en date concerne le « Manifeste pour l'accueil des migrant.e.s » à l'initiative de Regards, Politis, et Mediapart. Trois éléments au moins s'en dégagent : le refus de la direction de LFI de clarifier sa position (que l'on peut supposer tactique pour prendre des voies à l'extrême droite en intégrant une part de leur positionnement8, ou plus fondamentalement comme faisant partie de l'approche des questions migratoires dans la garde rapprochée de Mélenchon) ; l'absence totale de respect de la diversité des positions existantes dans ce mouvement (au vu des réactions suscitées par la signature du Manifeste par notre camarade Clémentine Autain, qui n'a malheureusement pas été défendue publiquement par les membres d’Ensemble ! insoumis); enfin, constat qui découle du précédent et de l'absence de démocratie dans FI, l'impossibilité pour les militant.e.s investi.e.s de peser d'une quelconque manière sur les prises de positions publiques de leur organisation9. Nous ne considérons pas comme JLM que l'appel initié par les trois médias ait un quelconque « petit côté mondain » ; la question de l'accueil des réfugiés sera au cœur des élections européennes, quoi que l'on en pense10, et elle est déjà au cœur des débats publics. Il faut créer les conditions pour qu'une voix progressiste, défendant l'accueil inconditionnel des migrant.e.s se fasse entendre. Ensemble ! doit être à l'initiative de ce combat fondamental pour les droits humains, fondamental pour la survie des idées de gauche.

Plus proche de nous, les réactions à l'affaire des perquisitions dans les locaux de LFI et au domicile de JLM sont symptomatiques de la construction du mouvement autour d'un « chef » en lutte contre une « oligarchie ». Ce discours « dégagiste », aux contours fluctuants, intègre dans ses versions les plus récentes la justice prise dans son ensemble11, les medias, dont certains des derniers représentants du journalisme d'investigation indépendant, comme Mediapart, inclus dans un même système « Macronie-parquet-médias »12. Si Ensemble ! a condamné ces perquisitions, certain.e.s de nos représentant.e.s nationaux ont adopté un positionnement critique quant à la réponse apportée par le leader de LFI13. En effet comment ne pas voir dans les postures de JLM un positionnement plus qu'éloigné de tout ce qui constitue nos traditions, bien qu'issues d'histoires politiques diverses ? Plusieurs déclarations, dont la désormais fameuse « ma personne est sacrée je suis parlementaire14 », montrent le niveau où Mélenchon veut placer le débat : celui qui est visé, c'est lui le tribun viril prêt au combat. Nulle place n'est possible pour la nuance : c'est avec LFI – avec Mélenchon15-- ou contre LFI – contre Mélenchon.

Il est tout à fait légitime que la direction de LFI défende ses positions et sa tactique et celles-ci n'empêchent en rien de s'adresser à elle pour construire un mouvement unitaire. Il est en revanche inenvisageable qu'elles deviennent implicitement ou explicitement celles de notre mouvement. Il ne s'agirait pas là d'unité, mais de disparition par absorption.

Ensemble ! n'est pas La France Insoumise, il faut reprendre l'initiative

L'adhésion de camarades à Ensemble ! Insoumis et leur absence presque totale de prise de distance avec toutes les positions de LFI d'un côté16, la paralysie des militant.e.s d'Ensemble ! non LFI de l'autre, ont conduit à ce qu'Ensemble ! soit tout à fait inaudible et éventuellement assimilé à certain.e.s de ses porte-parole engagé.e.s dans LFI. Pour nous qui continuons à nous reconnaître dans le projet fondateur d'Ensemble !, il est de plus difficile que l'expression publique de notre mouvement se cantonne de fait à un soutien à La France Insoumise.

Nous ne nions pas la responsabilité que nous portons dans cet état de fait : pour qu'Ensemble ! existe indépendamment, il faut le faire exister et nous devons y prendre notre part. C'est ce que nous souhaitons proposer ici : reprendre l'initiative. Ensemble!, en toute indépendance de LFI, doit continuer de promouvoir dans la société et dans le débat politique, dans et hors des temps électoraux, sa perspective pour l'émancipation telle que portée par ses textes17. C'est ce à quoi des militant.e.s de plusieurs comités s’attellent aujourd'hui et que nous avions proposé lors de la constitution dans les Bouches-du-Rhône de « continuons Ensemble ! » : produire du matériel, aller à la rencontre des habitant.e.s de tous les quartiers, pour porter la perspective qui nous réunit. Ensemble ! est un mouvement nécessaire mais il ne sera utile que si l'on s'en sert. Les questions de classe, de genre, de discrimination raciale ou contre les LGBTQI, les questions écologiques comme les questions internationales sont autant de thèmes sur lesquels nous avons une voix à faire entendre, une voix autonome et prônant l'unité : distribuons, collons, organisons des débats... Tout cela est à notre portée si l'on s'en donne la peine ! Cette expression n'est bien sûr pas suffisante, elle doit s'accompagner de prises de position publiques nationales fortes et visibles. Sans cela, Ensemble ! ne sera plus qu'une sensibilité, visiblement bien peu structurée, de La France Insoumise. Enfin se poseront aussi des questions pratiques (listes mails, trésorerie, etc.) pour que toutes celles et tous ceux qui souhaitent faire vivre Ensemble ! n'aient pas le sentiment d'être dépossédé.e.s des outils sans lesquels rien n'est possible.

Pour le dire rapidement, ce qui nous semble en jeu aujourd'hui n'est rien de moins que l'existence de notre organisation. Disons le tout aussi clairement : nous ne sommes pas des fétichistes des appareils politiques et nos histoires récentes l'ont montré sans ambiguïté. Par contre, nous ne nous résoudrons pas à la disparition de la perspective dont nous sommes porteurs : la constitution d'un front commun unitaire et démocratique pour l'émancipation.

Brice Lacoste, Pauline Delage, Bernard Allain, Renaud Cornand , Henri Saint-Jean , Philippe Youchenko , Chrisitian Schwab (Militants d' Ensemble ! Marseille et Bouches du Rhône)

1https://www.huffingtonpost.fr/2018/09/13/europeennes-2019-sondage-inquie.... D'autres sondages donnent des indications légèrement différentes mais sans changer les équilibres

2https://www.liberation.fr/france/2018/09/05/face-aux-populistes-macron-s...

3Voir les premiers pas de Castaner à l'intérieur https://www.lemonde.fr/education/article/2018/10/26/christophe-castaner-...

4https://www.ouest-france.fr/politique/politique-combien-les-partis-compt...

5https://www.huffingtonpost.fr/2017/10/17/pour-melenchon-le-but-de-la-fra...

6https://www.huffingtonpost.fr/2017/10/17/pour-melenchon-le-but-de-la-fra...

7Certaines de ces divergences étaient déjà présentées ici https://www.ensemble-fdg.org/content/continuons-ensemble?fbclid=IwAR2wyT... Si ce texte propose des éléments de débats avec LFI cela ne signifie pas que nous n'ayons rien à redire sur les positions des autres organisations de la gauche de gauche, mais est du au fait que LFI occupe la position centrale dans cet espace et que des camarades y sont investis entent qu'Ensemble.

8Approche dont l'histoire a montré qu'elle ne servait, y compris à court terme, que l'extrême-droite.

9https://www.liberation.fr/france/2018/10/05/immigration-clementine-autai... On peut saluer la prise de position de Clémentine Autain en rupture avec les positions dominantes de LFI mais constater qu'elle n'a en rien changé ces dernières.

10https://www.liberation.fr/france/2018/09/30/europeennes-melenchon-refuse...

11Cf l'interview de la secrétaire générale du syndicat de la magistrature https://reve86.org/perquisitions-chez-jean-luc-melenchon-le-syndicat-de-...

12https://www.huffingtonpost.fr/2018/10/19/melenchon-denonce-lignominie-de...

13https://www.ensemble-fdg.org/content/perquisitions-dans-les-locaux-de-fr.... ,l'une des rares positions publiques cherchant un certain équilibre

14https://www.liberation.fr/france/2018/10/16/melenchon-elu-de-la-republiq...

15Mélenchon ne cache d'ailleurs pas qu'il considère que la FI, c'est lui :  « Il est inutile de persécuter des dizaines de gens parce que celui qui donne des ordres est devant vous ».https://fr.reuters.com/article/topNews/idFRKCN1MT2A3-OFRTP

16Il nous semblerait intéressant que les camarades concerné.e.s proposent un bilan de leur intervention dans LFI. Nous en savons peu. Quel est l'apport qu'ils/elles considèrent comme le leur ? Nous avons cité les prises de positions de Clémentine Autain, celles de responsables d'Ensemble !, mais au-delà ?

17https://www.ensemble-fdg.org/th%C3%A8mes/pr%C3%A9sentation-densemble

Blog
Auteur: 
Renaud Cornand