Estrosi la honte ! Carton rouge !

Félicité seulement par l'extrême-droite, Estrosi s'est encore fait remarquer par un arrêté municipal qui a semé la consternation, bien au-delà des pratiquant-e-s et des amateurs et amatrices de football en ces temps de Coupe du monde de football.

Le maire de Nice se situe dans la continuité de ses précédents exploits : « encadrement » de la célébration des mariages, stigmatisation des populations roms et musulmanes et, de manière plus générale, suspicion à l'égard des populations issues de l'immigration.

Avec cet arrêté municipal visant de fait la population d'origine algérienne, celui qui se targue de parler au nom des Niçois-es vient de ridiculiser et de couvrir sa ville de honte.

Que le maire de Nice sache qu'il existe des hommes et des femmes de cette ville qui, plus nombreux et nombreuses qu'il l'imagine, ne supportent pas les propos ou les allusions racistes, et qui ne se reconnaissent en rien dans cet arrêté et les idées d'extrême-droite qu'il véhicule, dans la pathétique course à l'échalotte à laquelle se livre le maire de Nice avec le Front National et les Identitaires.

Estrosi la honte, carton rouge !

Collectif Ensemble Nice agglo et vallées

Article