et maintenant ?

Quzel bilan tirer de la période qui vient de s'écouler entre un mouvement social dont les contours restent toujours très flous au lendemain de 6 mois de mobilisation , dont les aspirations, légitiment pour laplupart n'ont pas de débouchés politiques à la hauteur des enjeux ( c'est un euphémisme)et ont eu pour effet de montrer la détresse du syndicalisme incapable de rebondir sur cette crise ?  malgré l'investissement important de beaucoup d'entre nous autour de cette crise sociale et politique, le pouvoir, acculé et réduit dans l'expression politique autour de son chef ( Macron) a tenu bon et apparait pour certains comme la seule barrière face à l'extrême droite ! un comble !

La conséquence est bien sûr la fin d'un prisme gauche-droite malmenée depuis 30 ans mais qui , 5è république oblige, parvenait encore à maintenir lors des échéances politiques une certaine confrontation d'dées et de repères entre les blocs. La perspective ouverte par le résultat des élections du 26 Mai annihile ces données

quels choix pour nous, militants de gauche anti capitalistes et unitaires ? Doit-on poursuivre comme certains le font une course à l'échalote au moins disant politiquement et faire un clin d'oeil appuyé à l'électorat écologiste pour avoir encore l'impression de peser sur les évènements ? on attend que les camarades investis dans LFI nous tirent les leçons de leur  investissement  et des perspectives politiques que cela entraine :comment rebondir ? quel travail unitaire demain dans les syndicats ? Comment allier influence positive dans les actions et démarche unitaire sans faille au quotidien sans que cela apparaisse comme un investissement avant tout propagandiste ? On espère que de  la gravité de la situation - une Europe qui se brunise de plus en plus et un débat politique au raz des paquerettes - on reverra surgir une orientation unitaire sur la base de mesures d'urgences fédératrices mais clairement anti capitalistes

Blog
Auteur: 
alfred