Etats Généraux des Migrations en Gironde

600 personnes réunies pour le lancement des Etats Généraux des Migrations en Gironde : une grande réussite qui annonce une mobilisation citoyenne d’ampleur pour un changement de politique migratoire.

En juin dernier, au niveau national, 470 associations et collectifs citoyens appelaient le nouveau chef de l’État et son gouvernement à organiser une Conférence nationale pour changer la politique migratoire de la France.

Une délégation a été reçue par Macron mais, sur le terrain, la situation a continué à se dégrader (chasse aux migrants, procès de citoyens solidaires etc…),  la circulaire Collomb de fin décembre a même aggravé le sort des « dublinés »(1) et le projet de loi « asile et immigration » en discussion au Parlement à la mi-avril est unanimement critiqué dans les rangs de la solidarité.

Ces centaines d’organisations ont donc lancé en novembre dernier les Etats Généraux des Migrations.
L’idée est de sortir le nez du guidon de l’humanitaire avec trois objectifs :
- Dénoncer l’inacceptable
- Donner à voir tout ce qui se fait au quotidien auprès des migrants, y compris en dehors des grosses associations et, à partir de ces expériences, inventer un nouveau vivre ensemble
- Intervenir dans le débat politique pour proposer une nouvelle politique migratoire

En Gironde, l’an dernier, les organisations et citoyen-ne-s regroupés au sein du Collectif Solidarité Réfugiés 33* ont fait le constat que leur action auprès des personnes étrangères qui viennent en France pour y trouver refuge se heurte à une dégradation et une précarisation sans précédent de la situation de ces personnes,  les pouvoirs publics (Etat, département, région, mairies, Education Nationale …) étant même dans certains cas « hors la loi ». Elles ont décidé de rédiger un Livre Noir de l’accueil des migrants en Gironde, recensant des cas concrets de ces manquements à la loi afin de les rendre publics.

Le lancement des Etats Généraux des Migrations en Gironde a eu lieu le 24 mars Plus de six cent personnes et une vingtaine d’organisations y ont participé.  Elles ont suivi les débats tout au long de l’après-midi. Parmi elles, cent cinquante personnes ont alimenté les cahiers de doléances pour une autre politique d'accueil, les délégations se sont constituées pour  rencontrer les députés de la Gironde au moment du débat parlementaire,  le Livre Noir de l’accueil des migrants a donné lieu à une lecture très émouvante par des comédien-ne-s

Une vidéo  présentant quelques-unes des nombreuses initiatives citoyennes et associatives girondines d’aide et d’accueil a rencontré un vif succès.

Cédric Hérou a ouvert le débat sur les solidarités.

Le député FI Loïc Prud’homme était présent tout au long de l’après midi.

Les rencontres avec les députés sont en cours. Il est évident que les députés de la majorité En Marche ne sont pas à l’aise avec ce projet de loi, surtout quand ils sont confrontés à des cas concrets, aux parcours de migrants, quand ils touchent du doigt les manquements de l’Etat, les droits bafoués. Floren Boudié responsable pour EM de ce dossier, député girondin que nous avons rencontré et qui défend le projet de loi, reconnait même qu’il y a une « hypocrisie » à ne pas voir  qu’il y a en France autour de 300 000 personnes qui sont sans papier, qui ne partiront pas et auxquelles on ne propose rien !

En plein mouvement social, les Etats Généraux des Migrations qui se déroulent un peu partout en France sont une épine supplémentaire dans le pied de Macron et de sa politique parce qu’ils regroupent largement, dans toutes les couches sociales et traduisent un tout autre état d’esprit vis-à-vis des étrangers que celui que les médias nous serinent à longueur d’éditorial.

Brigitte Lopez

(1) Dublinés : personne qui a laissé ses empreintes dans un pays en entrant dans de l’espace Schengen et qui, ensuite, demande  l’asile dans un autre pays. Il est expulsable vers le premier pays d’accueil.
*Médecins du Monde, RESF, ASTI, Secours Catholique, Collectif Egalité des Droits, Accueil Réfugiés en Val de l’Eyre, FSU, LDH, Amnesty International

Article