Face au coronavirus, pas de macrovaccin... Il faut changer d’antidote !

Si le Covid-19 est un danger mortel pour les populations, le vaincre est bien sur la priorité des priorités.
Mais que penser de la posture "guerrière" adoptée par le Président Macron ?

Combattre un "ennemi invisible" ?
Si c'est un "ennemi invisible", il est transparent... Et laisse voir ses complices. Entre 2003 et 2018, le nombre de lits
de nos hôpitaux est passé de 468.418 à 395.693 !
Soit 18 % de moins, quand la population française augmentait de 8 %. Ainsi, sans même intégrer les effets du vieillissement, ce nombre aurait-il seulement suivi la démographie, on en compterait 111.135 de plus !
Si le confinement décrété par le gouvernement est assurément indispensable, ce n'est pas tant à cause du virus que de l’insuffisance des moyens matériels et humains pour y faire face. A vouloir réduire depuis des décennies la "charge" des services publics sur l'économie, on voit ce qu'il nous en coûte aujourd'hui : ce libéralisme criminel a des conséquences humaines dramatiques.

Avec quelles armes ?
Quand les chinois construisent des hopitaux en deux semaines, notre gouvernement n'est pas seulement foutu, en deux mois de doter le personnel soignant de masques, de gants, et de solution hydroalcoolique !
Oui, prévenir, soigner, développer une politique de santé publique, coûte cher. Mais si les caisses de l'Hopital public sont vides, celles des paradis fiscaux débordent ! Et la Suisse, Andorre, le Luxembourg, Guernsey, Monaco, le Liechtenstein... c'est à notre porte !
L'Europe est aujourd'hui l'épicentre de l'épidémie.
• combien lui faudra-t-il de morts pour réquisitionner les milliards volés au fisc de leurs pays respectifs ?!
• combien en faudra-t-il à la France pour rétablir l’Impôt sur la fortune ! Supprimer les 20 milliards par an d’allègements de cotisations concédé au MEDEF, qui plombent la Sécurité sociale et nos retraites !
• combien de fraudes pour sanctionner les patrons-voyous des multinationales  (Total, Amazon, etc.) ?

Pour quelles mesures d'urgence ?
Même quand il prétend "aider" les salariés, Macron trouve encore moyen de les arnaquer ! Une aide, la mise en chomage partiel avec 70% du salaire brut ? Pour les entreprises, oui. Elles seront remboursées par l'Etat. Mais les salariés en seront de 30% de leur poche... Alors que le recours au "droit de retrait" –  dont on les dissuade ainsi – leur assurerait l'intégralité de leur salaire !
Entre la santé et les moyens de vivre, on ne choisit pas :
• maintien du salaire à 100% dans tous les cas !
• abrogation des réformes anti-chômeurs !
• aide publique aux travailleurs intermittents et artisans en difficulté !
Il y a urgence à soustraire notre système de santé,  la protection sociale, le droit du travail à la logique du profit... et aux diktats des profiteurs.
• Priorité à l’Hôpital public et au service public de santé !
• Nationalisation de l’industrie pharmaceutique et relo-calisation de la production de médicaments !
• Recrutement massif de personnel soignant !
• Investissement public dans la recherche médicale !
Face au coronavirus, pas de macrovaccin... Il faut changer d'ordonnance !

Ensemble Paris 11

Article