Front de gauche. Changement d'état-civil libre et gratuit : mon genre m'appartient !

Le Front de Gauche participe ce 18 octobre 2014 à la 18ème Existrans - la Marche des personnes Trans et intersexes et des personnes qui les soutiennent – car il est solidaire des revendications urgentes des personnes Trans et intersexes. Ils et elles subissent les violences. Leur dignité, leur santé, leur accès au travail, leurs libertés quotidiennes sont entravés par les lois en vigueur et la jurisprudence conservatrice de la Cour de cassation de 1992.

Pour changer d’état civil (CEC), le droit impose toujours aux personnes trans l’intervention humiliante de juges et de psys ainsi que des interventions chirurgicales mutilantes. Ces dernières concernent aussi les enfants intersexes. C’est simplement inadmissible !

Du Danemark à l’Argentine, d’autres pays ont rendu le CEC possible sur simple déclaration. Mais en France, rien ! Contrairement aux engagements de François Hollande et du gouvernement, rien n’a bougé depuis 2012.

Pire : le pouvoir recule face aux réactionnaires et leur donne des gages !

Sortir de l’austérité économique, c’est urgent aussi pour les trans !

Les trans et intersexes subissent aussi les effets de l’austérité budgétaire, avec l’absence de réelles politiques sociales et de santé prenant en compte leurs besoins spécifiques. Formation des personnels en contact avec les personnes Trans et intersexes, accompagnement des prostituéEs, prévention ciblée des IST, régularisation et appui aux sans-papierEs : tout reste à faire !Les reculs sur les droits des personnes trans et intersexes montrent la lâcheté du pouvoir sur tous les sujets. Pour sa part, le Front de Gauche reste pleinement mobilisé pour des avancées concrètes et immédiates.

le 16 octobre 2014.

 

Article