L’« Appel des cent» dans le Rhône réussit sa première expression publique

Une centaine de personnes se sont retrouvées Salle Paul Garcin à Lyon mardi 04 octobre. Ce n’est pas rien quand on sait que les grands médias locaux ont complètement ignoré l’initiative et d’autant plus que les participantEs ont activement pris part aux débats.16 nouvelles signatures ont été recueilles dont celle d’un « frondeur » membre du Bureau fédéral du PS du Rhône qui est intervenu à plusieurs reprises. C’est le pari que nous avions fait en la concevant non pas comme un « meeting en rangs d’oignons à la tribune », ni comme un cadre de ralliement à une candidature indiscutable, mais comme fabrication de contenus partagés et co-construction d’une démarche de rassemblement. L’objectif de l’Appel des 100 étant de faire grandir à gauche une alternative majoritaire au social- libéralisme cherchant à empêcher la catastrophe annoncée d’un 2e tour LR/FN. Marie-Christine Vergiat Députée Européenne Front de Gauche de notre circonscription, a fait l’introduction aux débats en présentant la démarche de l’Appel des 100*et les 5 propositions de contenus** dans un clip préenregistré (elle siégeait au Parlement ce soir-là).

1ère Table ronde sur les contenus : pourquoi s’engager dans l’Appel des 100 ? Autour de quelles priorités ?

Dans cette première plage de débats au cours de laquelle les échanges ont été fournis et de qualité avec les participant-e-s, les interventions initiales de Ian, inspecteur du travail et syndicaliste, Colette militante pour les Droits Humains, Jérôme responsable associatif pour les Droits du Peuple Palestinien et Cyril jeune étudiant syndicaliste, ont donné lieu à des échanges et controverses fécondes : sur la « Sécurité sociale professionnelle », les « Droits d’usage » et la conception des Services Publics... Beaucoup de demandes d’enrichissement et de réécritures des mesures d’urgence se sont exprimées, notamment sur la question des médias, de la transition énergétique, de la crise climatique et de l’agriculture. Ces questionnements témoignaient d’une réelle sensibilité écologiste. Deux responsables locaux d’EELV présents mais aucun représentant départemental. Présence intéressée aussi de syndicalistes CGT, Solidaires, FSU ; de militantEs de collectifs de Défense des Services Publics, contre la Dette, d’Attac ainsi que des membres des collectifs Front de gauche encore actifs comme à la Croix-Rousse.

La 2ème Table ronde avec les composantes politiques : quel rassemblement pour une alternative citoyenne et de gauche en 2017 et après 2017 ?

Celle-ci regroupait Gérard Filoche (PS « frondeur »), Marie-Pierre Vieu (CN du PCF) et Jean-Claude Mamet (Equipe d’animation nationale d’Ensemble !) ; Elise Lowy (EELV) était excusée n’ayant pu obtenir un aménagement de son emploi du temps professionnel. Cet échange était animé par Nathalie Perrin-Gilbert la maire du 1er arrondissement. La réalité de la situation à gauche a été décrite et ont été posés les termes du débat- et de ses contradictions- pour rassembler tout l’arc de la gauche alternative à la politique catastrophique du gouvernement Hollande et du PS social-libéral.

La discussion a porté notamment sur la confusion que créent les « primaires » du PS et d’EELV pour une démarche de rassemblement, dans laquelle JL Mélenchon aurait aussi toute sa place... » (Extrait du communiqué du 5 octobre des signataires du Rhône). Ce fut un moment fort de la soirée avec une controverse vive mais toujours respectueuse des opinions et des personnes après que Gérard Filoche ait tenté de « mettre le feu » avec la « primaire PS ouverte aux citoyens et à toute la gauche incluant EELV ». Proposition controversée avec les argumentations faisant mouche de Marie-Pierre Vieu : «  cette primaire avec Hollande que tu proposes Gérard, c’est un pistolet de roulette russe que vous vous mettez sur la tempe à la gauche du PS », alors que Jean-Claude Mamet a rappelé que les reniements et trahisons de la politique du gouvernement Hollande/Valls ont jeté le discrédit et qu’il est donc impossible de participer à une primaire d’où Hollande pourrait sortir vainqueur : «  c’est donc un coup de poker ». Par ailleurs, la comparaison faite par Gérard Filoche avec le PS portugais est inopérante, celui-ci étant dans l’opposition et pas en situation de pouvoir depuis 2012 comme Hollande. Les protestations sont aussi venues d’interventions de la salle de personnes considérant que le PS est un parti de droite et d’autres considérant que le jeu électoral présidentiel étant totalement « pipé » : « Faut-il vraiment l’investir ? ». Une intervenante a cependant expliqué que si la droite et l’extrême-droite menacent en janvier 2017, elle votera à la primaire de gauche pour Hollande. Autre question d’importance à souligner dans ce débat : tous les intervenantEs, de la salle comme de la table, ont estimé que Jean-Luc Mélenchon a toute sa place dans le rassemblement unitaire de la gauche antilibérale et de transformation auquel veut contribuer l’Appel des 100, mais que son « cavalier seul » et son appel à le rejoindre dans le cadre de son mouvement de la « France Insoumise » consistait en une démarche de « ralliement » impossible à accepter, qu’il devrait l’entendre et en tirer les conséquences. Mais quelques partisans du projet Mélenchon ont également fait entendre leur désaccord avec cette idée.

Ce qui n’est pas rien non plus, c’est que la réussite de cette soirée est le fruit d’un travail unitaire entre composantes de la gauche radicale du département. Principalement des militantEs d’Ensemble !69 et du PCF 69 attachés au FDG, mais aussi de militantEs syndicaux, associatifs et citoyenNEs sans affiliation. Tous et toutes ont tiré les leçons de la division de la gauche antilibérale aux régionales et de l’arrivée de L Wauquiez à la tête de la 2° Région du pays. La démarche de l’Appel des 100 peut permettre d’éviter la même de catastrophe à l’échelle nationale. Il est encore temps de s’emparer de l’outil précieux de rassemblement social et politique que constitue cet Appel. Ne ratons pas la rencontre nationale à laquelle il invite le samedi 12 novembre à Montreuil (Seine Saint-Denis).

Armand Creus. Ensemble! 69.

(*) Appel des 100 et premiers signataires : http://www.appeldes100.org/wp-content/uploads/2016/05/1er-mai-2016-appel-des-100-vf-9.05.pdf

(**)Mesures d’urgence : http://www.appeldes100.org/wp-content/uploads/2016/09/Appel-des-100-mesures-durgence-vdef.pdf

 

 

 

 

 

Article