La campagne des Départementales dans l’Yonne

Le 14 janvier dernier, le Front de Gauche (PC, PG, Ensemble !) et Europe Écologie les Verts ont signé une déclaration commune.

  • Présentation de candidats sous l’appellation commune « Alternative citoyenne » (sociale, écologique et solidaire) « candidatures soutenues par FdG et EELV »

  • Critique d’une réforme électorale précipitée et sans concertation

  • Refus de la politique d’austérité et de la baisse des dotations de l’État

  • Défense des services publics

  • Désaccord avec le projet TAFTA

Des axes de travail à caractère programmatique ont également été élaborés à destination des candidats.

Alternative citoyenne présente des binômes dans 18 cantons sur 21 (le Conseil général sortant est de droite). Ce n’est pas autant que le FN (21) ni que la droite (19), mais c’est plus que l’ACSY (17) cache-sexe du PS sans que n’apparaissent ni son logo, ni son sigle dans les documents de campagne.

La sensibilité politique des candidats titulaires se répartit ainsi : 12 PC, 5 PG, 4 Ensemble !, 4 EELV, 4 syndicalistes, 7 « citoyens ».

Il faut noter que cette présence importante de candidats a été obtenue par un forcing de la direction du PC auprès des futurs candidats, sans qu’il y ait eu ni travail local en profondeur dans les mois et les années passés, ni débat citoyen. Sauf exception, notamment dans le nord du département.

La communication de la campagne a été assez centralisée au niveau départemental, avec ses aspects positifs (unité de ton et de graphisme pour affichage et circulaires) et, parfois, quelques aspects négatifs (sur le contenu des tracts).

Ensemble ! en tant qu’organisation ne s’est pas engagée pleinement, du fait de l’absence de débat mentionné plus haut, de la démarche essentiellement institutionnelle, électoraliste impulsée par la direction du PC. Les candidats d’Ensemble ! n’en sont pas moins très actifs dans leur canton. Par ailleurs, la conception et la réalisation de la com a été l’affaire d’adhérents Ensemble ! non-candidats.

Du côté d’EELV, la décision départementale de participer à une campagne commune avec le FdG a été prise à une faible majorité. 4 candidats seulement. Mais aucun autre EELV ne s’est allié au PS (même camouflé). Au cours des réunions départementales, le choc a été parfois rude pour les militants EELV qui se sont plaint, en coulisse du comportement « dominateur » des responsables PC.

Globalement, et malgré les réserves exprimées, l’expérience me semble prometteuse. De bonnes relations ont été établies entre EELV et Ensemble ! (de même qu’avec quelques PG). Des bases de débats ultérieurs ont pu être posés.

Paradoxalement, le forcing du PC peut avoir également des aspects positifs, dans la mesure où des « inconnus de nous » sont « sortis du bois », et où, Ensemble ! leur est apparu crédible (du fait de l’engagement de ses candidats et de la maîtrise de la com).

Ces Départementales font suite à des Sénatoriales en duo (1 titulaire PC/1 suppléant EELV, et 1 titulaire EELV/1 suppléant PC). Il n’est pas acquis, pour l’instant que les Régionales se prépareront dans le même esprit.

Mais nous y travaillerons… Notamment en tentant de parler d’autre chose que d’échéances électorales.

Pacco

 

 

Article