La campagne du Rassemblement Auvergne Rhône-Alpes

L'Assemblée Représentative de la liste du Rassemblement Auvergne Rhône-Alpes est à l'épreuve.

C’est avec gravité et émotion que l’Assemblée Représentative (AR) de la liste de Rassemblement (EELV, ND, PG, Ensemble ! RA, NGS et Citoyen-ne-s) s’est réunie pour la 3e fois dimanche 15 novembre. La Direction régionale de campagne avait hésité à la convoquer, 2 jours après les terribles attentats de Paris, mais son appel fut entendu puisque ce sont 50 représentants (issus des collèges « Comités Territoriaux / candidats éligibles / groupe Projet et Organisations) qui se sont retrouvés. Notre feuille de route : analyser la gravité et la complexité de la situation et son impact sur notre campagne (suspendue depuis l’avant-veille) et les conditions de sa reprise, le gouvernement ayant maintenu l’élection régionale aux dates prévues.

Un temps d’échange sur les conditions de la relance de la campagne régionale

Il est résulté un travail collectif fécond en ateliers qui a permis l’adoption de la Déclaration suivante mise en débat dans les 13 Comités territoriaux (CT) des 12 départements et de la Métropole de Lyon constitutifs de la nouvelle Région AURA (Auvergne Rhône-Alpes) :

« Au surlendemain des attentats qui ont eu lieu à Paris et qui ont fait tant de victimes, l'Assemblée Représentative du Rassemblement tient à réagir. Nous sommes toutes et tous atteints par ces crimes épouvantables. Nous condamnons ces actes terroristes que rien ne peut excuser. Nos pensées vont d'abord à toutes les victimes et à leurs familles. C'est pourquoi nous tenons à respecter la période de deuil en suspendant notre campagne électorale jusqu'à mercredi matin. Nous refusons d'emboîter le pas à tous ceux qui veulent utiliser ce drame pour répandre des discours de peur et de haine. Nous refusons la société anxiogène, de la stigmatisation et de la xénophobie. Nous préférons sortir des logiques mortifères et continuer à vivre, à travailler, à nous divertir, à aimer, à faire de la politique. Les valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité sont les nôtres. Nous avons besoin de solidarité internationale, car il n'y aura pas de paix sans respect de la planète et des peuples. Nous avons besoin de justice sociale pour cesser d'alimenter le désespoir et les actes contre l'humain. A la société du tout sécuritaire, nous opposons la société du tous unis. Bien vivre ensemble est plus que jamais notre devise. Nous comptons sur chacun de vous pour en faire une réalité. »

Cette Déclaration et un échange entre les organisations lundi 16 novembre ont permis de trouver le bon tempo d’un redémarrage progressif de la campagne qui, après le temps de l’émotion et du deuil, a été relancée dans une conférence de presse lundi 23 novembre à Lyon. Déjà se seront tenues plusieurs réunions publiques précédées de temps de parole sur la situation, que permet la « Lettre ouverte aux Auvergnats et Rhône-Alpins » (lire ici) signée de notre tête de liste Jean-Charles Kohlhaas et de notre porte-parole Corinne Morel-Darleux, parue le 18 novembre dans Le Plus – l’Obs.

Un temps d’échange pour préparer le positionnement sur le 2e tour :

La 2e partie de l’AR a été occupée à une mise à niveau d’information sur les enjeux du 2e tour : règles techniques régissant les élections régionales et les différents scénarios de fusions éventuelles avec les enjeux politiques : empêcher la droite dure de Wauquiez qui lorgne vers le FN de prendre la Région et avoir des élu-e-s du Rassemblement indépendants du PS et de sa politique social-libérale. Les différents scénarios de fusion ont été présentés :

• fusion « technique démocratique » sans accord programmatique et non participation à l’exécutif, ni être lié par le vote du budget annuel ;

• fusion « programmatique » à partir d’un projet négocié et participation à l’exécutif avec solidarité de gestion.

La réflexion et le débat se poursuivent en parallèle dans les 5 composantes organisées en vue d’un positionnement de l’AR au final, le soir du 6 décembre après connaissance des résultats, mais qui sera précédé d’un échange approfondi lors de la prochaine AR du 29 novembre. La question du maintien de la liste étant également un scénario qui sera examiné.

Un atelier pour les derniers ajustements du programme régional

Ce projet régional a fait l’objet de débats approfondis lors de la précédente AR du 25 octobre qui l’a adopté. Il est bâti autour de 3 piliers : « solidarité », « Ecologie », « Citoyenneté » et se décline en mesures prioritaires (à télécharger ici).

Fil de campagne

Nous reprenons le fil d’une campagne dynamique de terrain (marchés ; porte-à porte ; tractages et boîtages, affichages, mini-rencontres locales…) rythmée par des temps forts régionaux où pendant une journée nous déclinons nos propositions sur une thématique dans les 13 territoires :

Temps fort sur « Changer le système pas le climat ! » avec une action « récupération de chaises » dans une agence bancaire de Lyon qui a valu quelques heures d’audition au commissariat pour 11 « chasseurs d’évadés fiscaux ».

Temps forts sur la Citoyenneté « mieux vaut un élu régional à plein temps qu’un député-maire à mi-temps » avec un meeting régional au Ninkasi à Lyon le 12 novembre (salle pleine avec plus de 200 personnes) animé par Philippe Meirieu avec des tables rondes et Eric Piolle maire écolo de Grenoble, Isabelle Attard députée « anti-corruption », Danielle Simonet élue parisienne du PG et notre co-porte parole J-F Péllissier, Conseiller Régional d’IdF.

Temps fort sur l’emploi vendredi 20 novembre à Grenoble autour de notre proposition de création de « 50 000 emplois locaux non délocalisables » sur le mandat. Sont intervenus notamment Pierre Larroutourou de Nouvelle Donne et notre camarade d’E ! Isère Mariano Bona syndicaliste à la ST Electronics pour illustrer la convergence salariés /collectivités locales / élu-e-s régionaux en matière de politique industrielle et de soutien aux luttes. Ce meeting a réuni près de 300 personnes.

Clémentine Autain nous a également adressé un mot de soutien : « J'envoie toute mon énergie et mon soutien à celles et ceux qui mènent en Rhône-Alpes, avec Ensemble ! dans le Rassemblement, la bataille pour le progrès humain, social et écologiste. Nous portons à l'occasion de ces élections régionales la colère face à des politiques qui se suivent et se ressemblent. Nous voulons reconstruire une gauche dans ce pays pour améliorer nos vies. Le 6 décembre, il est possible en votant de dire non aux logiques qui cassent les solidarités et menacent l'écosystème, et oui à un avenir commun ! »

Meetings départementaux et régionaux

Pour ne citer que ceux dans lesquels interviennent des camarades d’Ensemble !

Boën-sur-Lignon dans la Loire le 19 novembre avec Pierre Zarka.

Privas dans l’Ardèche le 25 novembre avec Benoit Borrits.

Bourg-en-Bresse le 26 avec Roland Mérieux.

Aubenas en Ardèche le 27 novembre avec Pierre Zarka.

Pour les 3 derniers meetings régionaux de clôture, ce sera le 30 novembre au Transbordeur de Lyon où interviendra Armand Creus, conseiller régional Ensemble ! (Rhône) et candidat à un 2e et dernier mandat ; ensuite le 2 décembre à Grenoble où interviendra Francis Sitel et le 3 décembre à Clermont-Ferrand.

4 pages « Ensemble ! Rhône-Alpes dans le Rassemblement »

Les Collectifs Ensemble ! RA qui mènent campagne dans le cadre de cette liste de Rassemblement ont édité un 4 page « Ensemble! RA dans le Rassemblement »*** qui éclaire l’apport spécifiques de notre courant à cette campagne et présente nos 15 candidat-e-s. (Télécharger ici).

Correspondant, Lyon le 19/11/2015.

 

Article