La parole et le pouvoir aux Albigeois

« la citoyenne est une clé des avancées futures »

Au départ à l’initiative du PC, il y a 17 mois, sont proposées des réunions allant à la rencontre des citoyens.

Sont venus se joindre au cours de ces réunions des militants, des Alternatifs, du PG, de la Fase et du PS. De nombreux citoyens se reconnaissant dans le Front de gauche sans être adhérents à un parti politique participent également à ces travaux. Des réunions de quartier sont organisées et un comité se crée, le CLIC : Comité local d’initiative citoyenne.

Notre but : redonner envie aux Albigeois de faire de la politique autrement et de participer à la vie de leurs quartiers et de leur ville.

Au cours d’ateliers sont discutées différentes pistes. Des règles sont acceptées au consensus sur des points particuliers dès que nous abordons la constitution de la liste : pas d’hégémonie de quelque parti que ce soit, au moins 2/3 de citoyens non encartés, pas de cumul de mandats et bien sûr parité femmes-hommes. L'idée forte de notre démarche et qui permettra de construire notre projet est de développer la démocratie active.

Quelques péripéties en cheminant - départ de participants du PG, puis création par le PS d’une liste que le CLIC est invité à rallier. Ce point est discuté au cours de réunions : nous ne remettons pas en question nos principes, le CLIC poursuit sa démarche en laissant ouverte la participation à nos réunions et à notre liste à qui le désire.

Des nombreuses réunions sort une liste de 7 chantiers développés par thèmes qui nous serviront de programme, sans promesses irréalisables du fait de restrictions budgétaires votées par la majorité socialiste (la tête de liste du PS est député).

La liste est constituée collectivement dans le respect des règles prévues.

Au premier tour nous obtenons 10,37 %, les Verts ( EELV) 7,97 %. Après discussion avec EELV, nous fusionnons sur la base de la parité pour le 2e tour. Résultat du 2e tour : 15,43 %

EELV continue à travailler avec nous au sein du CLIC.

Jean-Claude Faure et Alberto Gimenez. Publié dans Cerises.

Article