Le combat des femmes afghanes contre l'obscurantisme

Si les femmes et les enfants sont toujours les premières victimes des conflits, les Afghanes  font partie des cibles prioritaires de la doctrine des Talibans.

Le langage « moderne » des fondamentalistes islamistes qui cherchent une légitimité internationale, ne trompe personne et surtout pas les Afghanes:elles craignent à juste titre de ne plus pouvoir travailler,faire des études et d’être forcées au mariage. Certaines risquent leur vie . « Toutes les femmes sont susceptibles de se faire assassiner,enlever ou violer » déclare Chékéba Hachemi,première afghane diplomate.

En dépit de leurs discours,quelques heures seulement après leur arrivée à Kaboul, les images  des femmes ont été effacées dans l’espace public . Il est clair que les femmes doivent redevenir invisibles. C’est un cauchemar pour toutes celles qui ont fait des études et qui envisageaient un avenir meilleur pour elles-mêmes et les générations futures.

Il ne faudrait pas croire que l’intervention américaine avait amélioré le sort de toutes les femmes. Certes elles étaient dégagées du joug de la charia mais cette intervention a essentiellement profité aux femmes qui vivent à Kaboul et dans les grandes villes. Elles sont journalistes,juges, médecins,artistes...Les femmes en territoire rural, près des zones de conflit sont restées soumises à un ordre traditionnel tribal et n’ont accès à rien. 70 % des femmes afghanes sont analphabètes.

Les organisations internationales devront être très vigilantes à cet égard. Déjà entre les promesses
du porte-parole des Talibans « un voile intégral ne sera pas obligatoire » et celle d’un mollah local « vous devez cacher vos visages,vos yeux...si l’on vous voit avec des ongles vernis alors on sera en colère,on va tout couper(!) » on comprend la complexité de la situation.

Mais pendant ces 20 ans la jeunesse afghane (dont beaucoup de femmes ) ont vécu autrement et maîtrise les nouveaux médias.

Aussi,elles sont de plus en plus nombreuses à refuser de se soumettre  et manifestent à visage découvert face à l’obscurantisme.

Nous devons participer à toutes les actions qui permettent de soutenir les femmes afghanes !
En ce qui concerne les réfugiées et réfugiés  https://www.gisti.org/spip.php?article6645.

Marie-Claude Herboux

Article