Le vent mauvais

On le prenait presque à la plaisanterie tellement c'était gros quand, lors de la campagne municipale marseillaise, Martine Vassal avait tapissé les murs pour mettre en garde contre les troupes extrémistes descendant du quartier de la Plaine qui suivraient la victoire du Printemps Marseillais. Et on avait tort! Voilà qu'un responsable local à la Pointe Rouge annonce avec fougue qu'il "serait le premier à la ratonnade", lors d'un Conseil Portuaire, devant un responsable LR de la Métropole qui ne trouve rien à dire devant cet appel au meurtre. Auquel fait écho à distance l'appel à l'insurrection antirépublicaine et raciste de militaires à la retraite paru ce 21 avril. Quel silence devant ces horreurs comparé à la bronca qui s'est levée contre l'Unef pour ses quelques groupes de parole!

A Aix en Provence, un immense portrait appelant à une candidature Zemmour en 2022 s'étale sur un mur. Un repris de justice récidiviste que Zemmour, on l'oublie tellement facilement. Il est vrai qu'il continue à exhaler ses haines recuites sur tant de media, tout en expliquant "qu'on ne peut plus rien dire"... Qui paye cette publicité? Qui l'autorise? Qu'en pense la municipalité, elle qui vient d'être contrainte de retirer ses responsabilités à une élue LR pour cause de racisme trop évident?

Il faut dire qu'entre LR et le RN locaux, c'est le grand jeu de passe passe, où on s'échange les candidatures, les ex de l'un devenant les ralliés de l'autre. A s'y perdre. Au dernier Conseil Municipal de Martigues, voilà qu'une élue LR s'élève contre l'invitation, dans le cadre d'un partenariat culturel avec une association méditerranéenne,  d'artistes tunisiens, libanais  turcs,  égyptiens... dénonçant un « repli sur soi » qui « racialiserait » les habitants des quartiers prioritaires en les renvoyant à l’origine de leurs parents! Au point qu'un conseiller municipal RN s'est senti obligé de se désolidariser de tels propos discriminants... Le scandaleux débat Darmanin/Le Pen fait des émules semble t-il.

Le pays est ainsi poussé vers l'infamie d'un racisme complètement décomplexé. Ensemble 13 appelle à la condamnation la plus vive de tels actes et propos. Et à un Front Uni de la gauche, des écologistes, des citoyen-e-s pour qui les valeurs, universelles pour le coup, de l'égalité et de la fraternité ne sont pas de vains mots.

Ensemble 13

Article