A Lille, une occupation pour héberger dignement des migrant-es

Le 23 novembre, le parc des Olieux, au coeur du quartier populaire de Lille-Moulins, était « évacué ». Des jeunes migrant.e.s s'y étaient installé.e.s depuis plusieurs mois. Si la Préfecture avait trouvé des « solutions » de relogement pour l'hiver dans le reste de la région (les coupant ainsi de leurs lieux de scolarisation), certain.e.s sont resté.e.s sur le carreau et, pour elles/eux, la situation est toujours précaire.

Le soutien des militant.e.s du quartier a été déterminant depuis des mois. Un collectif assure ainsi cours de soutien, ateliers artistiques et accompagnements pour les démarches administratives.

L'évacuation du parc et l'installation de grilles autour n'a fait qu'invisibiliser la situation plus que précaire des jeunes.

Suite à un rassemblement de soutien samedi 10 décembre, le collectif des Olieux a décidé d'occuper un bâtiment inoccupé depuis plusieurs années non loin du parc, pour que les jeunes aient un hébergement et un lieu pour vivre, tout simplement. Si les menaces d'expulsion risquent de se multiplier, la lutte doit continuer pour exiger un hébergement digne.

Cette lutte, peu relayée dans les réseaux des organisations traditionnelles, est pourtant un bel exemple de solidarité locale au sein d'un quartier populaire, marqué par l'histoire du mouvement ouvrier. Alors, à Lille et ailleurs, parlons des Olieux et soutenons ces mobilisations ancrées dans le terrain.

Tristan (E! Lille)

collectifolieux@gmail.com

Article