À l’étape actuelle d’Ensemble !, que doit faire la FASE ?

La Fase s’inscrit dans la construction d’Ensemble !

L'assemblée constitutive d'Ensemble ! verra des avancées sur des objectifs que nous avons toujours portés dans la FASE :La nécessité de l’affirmation commune d’un horizon d’émancipation, indispensable pour les combats d'aujourd'hui et le refus d’être victimes de la séparation institutionnelle temps court/ temps long ; la fédéralisation, l'ouverture d'un débat sur une forme d’organisation politique large, visant la mise en mouvement du plus grand nombre au lieu de se contenter de construire des délégations de pouvoir ; la volonté de transformer le Front de gauche.

Dès la constitution de la Fédération, nous avions évoqué la nécessité de recourir au caractère « hybride » des cultures politiques de toutes les forces qui voulaient une alternative. Un an d'existence d'Ensemble ! confirme qu'une mise en pratique commune peut émerger sur la base de quelques exigences de fonctionnement démocratique ainsi qu’un contenu d’orientation sur la stratégie politique, des campagnes et des initiatives communes au mouvement.

Toutefois, construire dans la durée apprend à mener des débats dans un va-et-vient qui demande du temps pour approfondir en confiance ce qui ne l’a pas été durant des décennies. Cette dimension du temps est peut être sous-estimée dans la phase actuelle qui nous conduit à l'AG constitutive :

- il reste des zones d'ombres dans l'élaboration collective, des non-dits. Le consensus est trop souvent le refus d'exprimer et débattre des désaccords et se borne trop à une synthèse qui manque de dynamisme ;

- des points restent en débat : trop peu de discussions de fond ont été menées, celles sur les réponses immédiates monopolisent trop les CN, leur préparation est insuffisante par les collectifs ;

- de même, si une avancée est incontestable sur la place des collectifs, des risques de dérives centralistes existent.

Sur ces points, nous devons faire le constat que nous n'avons pas été capables de faire avancer suffisamment la construction mais c'est sans doute inévitable : l'expression d'une diversité reste une nécessité dans Ensemble ! Nier les difficultés serait compromettre l'avenir. Nous voulons nous organiser, pour ce qui concerne la FASE, dans des conditions nouvelles afin d’apporter le mieux possible des réponses qui permettent de construire Ensemble !

Nous devons tirer les conséquences de la crise de représentation qui frappe aussi notre gauche, nous donner les moyens de maintenir ouverts des débats :

1- revenir sur la logique de la délégation et sur la hiérarchie social-politique, sur la place du temps long du projet avec le temps court des urgences sociales ;

2- fédérer pour assumer la diversité et la mise en commun de pratiques, etc. ;

3- lutter contre le maintien de conceptions trop classiques de l'organisation.

Il serait utile de faire le bilan de notre acquis collectif FASE sur ces questions stratégiques (révolution démocratique) et de maintenir une structure FASE pour continuer à formaliser et à élaborer ces acquis, ceux de la FASE mais aussi ceux des groupes locaux qui l'ont faite. Donc pas un mini-appareil de tendance mais un groupe de réflexion à partir des pratiques des collectifs locaux. Nous voulons maintenir la perspective du nécessaire changement de culture politique qui reste encore pour l'instant insuffisamment développé et partagé dans Ensemble !

Sans être exhaustifs nous avons des choses à dire sur :

- la nécessité et la mise en œuvre de la lutte idéologique et culturelle comme composante essentielle de l'éducation politique ;

- les rapports du social et du politique avec une analyse plus précise des mouvements sociaux et en particulier du mouvement syndical, l'analyse des forces sociales, y compris dans la dimension des territoires ;

- l’analyse du champ politique, de la place de l'institutionnel, des appareils d'État, de la crise politique comme changement des formes de domination politique, et ce que nous avons engagé sur la révolution démocratique et l'émancipation.

Pour ce faire nous proposons :

Désormais la FASE devient un cadre de travail afin de :

- maintenir un site et des listes d'expression de nos débats permettant de mettre en avant ce qui nous paraît des activités significatives. Ces activités nécessitent la mise en place d’une équipe renouvelée et l’attribution d’un budget de fonctionnemnt minimum ;

- faire le point régulièrement sur les modifications à apporter dans les mois qui viennent, notamment après l’assemblée constitutive de fin janvier.

Texte adopté le 13 décembre par le CAN de la FASE.

Article