Macron – Castex : toujours plus à droite. Mobilisation unitaire.

 

Les élections municipales ont été un désaveu sans appel pour Macron et sa politique. Il s’efforce de reprendre l’initiative,  avec un nouveau Premier ministre et un gouvernement à droite et à sa botte.  Tout indique que la politique menée ira encore plus à droite, avec l’augmentation de la durée de cotisation pour la retraite et les encouragements à une police, dont des dizaines de milliers de jeunes viennent de dénoncer la violence et les discriminations racistes. De plus la nomination de Moretti à la justice et de Darmanin à l'intérieur  ne présagent pas de possibles avancées dans la lutte contre les violences faîtes aux femmes. Le poids du Ministère des droits des femmes est par ailleurs réduit. Ce gouvernement a pour but de sortir de la crise en réduisant les acquis sociaux. Et de faire réélire Macron en 2022.

Pendant ce temps, à gauche et dans l’écologie politique, ce qui domine est la course aux candidatures présidentielles, plutôt que  le rassemblement pour riposter à Macron. Pourtant, avec les mobilisations en cours (santé, Air France, automobile…), avec l’appel « Plus jamais ça » d’associations et de syndicats, une riposte commune aux projets gouvernementaux est possible. En outre, la conférence citoyenne sur le climat a également proposé des mesures positives. Les élections municipales ont ouvert de nouvelles possibilités. Dans le même temps, la situation sociale se détériore à toute vitesse. Des licenciements sont annoncés tous les jours, ou presque. Des entreprises absolument pas touchées par la crise sanitaire en profitent pour licencier, comme SANOFI. Et le retour du projet sur les retraites se précise.

Dans cette situation, il est indispensable que la rentrée soit celle d’une mobilisation unitaire pour une autre sortie de crise, progressiste, écologiste et féministe, qui mette en avant la réduction du temps de travail contre les suppressions d’emplois. Et qui pose la question d’une réorientation des productions menaçant l’environnement. ENSEMBLE agira pour que la gauche politique soit unitairement aux côtés des organisations qui disent « Plus jamais ça ». Ce sera la meilleure manière de préparer une rupture avec les politiques menées depuis trop d'années, rupture plus urgente que jamais.

Article