Maire de Saint Hilaire La Plaine (Creuse)

Après deux mandats de conseiller municipal, j'ai pris l'initiative de constituer une liste, le précédent maire ne se représentant pas.

Durant les mandats précédents, j'étais délégué à l'intercommunalité et à différentes structures intercommunales et notamment au syndicat intercommunal d'alimentation en eau potable (régie publique avec prestataire).

J'ai en outre été plusieurs fois candidat lors d'élections locales ou nationales, cantonales, régionales, législatives et même sénatoriales! (j'avais alors été élu par le conseil municipal grand électeur contre le maire) présenté par la LCR puis par le NPA avec de bons scores sur ma commune qui compte 208 habitants et 186 électeurs.

Malgré des tentatives, aucune autre liste n'a pu être constituée.

Il y a probablement eu une tentative de déstabilisation sur le thème "la commune va être dirigée par un bolchévique" menée par la droite mais, comme pour les scrutins précédents, elle a fait un bide.

La liste que je conduisais a été élue au premier tour et, comme prévu, j'ai été élu maire de Saint Hilaire La Plaine (23150).

Cette liste était sans étiquette, elle est diverse mais quand même majoritairement constituée d'amis politiques certes au sens large mais bien identifiés.

Après ces quelques mots je vais assurer ma mission (lourde et stressante) et dans l'immédiat pallier l'absence de la cantinière et organiser les repas à la cantine avant de trouver des volontaires pour boucher les trous sur les 10 kms de routes communales.

C'est ça la vie d'une petite commune rurale, c'est bien souvent très loin des grands débats politiques même si je ne manque pas une occasions pour montrer comment les choix européens et nationaux impactent directement notre quotidien: baisse des dotations, réforme des rythmes scolaires...C'est compliqué souvent frustrant à cause du manque de moyen mais ça ne manque pas de charme.

 

Joël Lainé

Article