Municipales en Côte d'Or

Crédit photo: 
A Dijon...

En Côte d’Or, comme dans d’autres endroits, les choses ont mis du temps à se décanter en ce qui concerne la préparation des Municipales.

A Dijon, seule grosse ville du département, il paraissait difficile pour le PCF de faire liste commune avec F.Rebsamen, patron des sénateurs socialistes et allié au Modem dans sa ville. Il a fallu cependant attendre tardivement pour que se mette en place une liste FdG conduite par la secrétaire fédérale du PCF Isabelle de Almeida et responsable nationale de ce parti. Le PG est en n°2 et ENSEMBLE n°3 avec la candidature de Noufissa Mikou, universitaire et ancienne Présidente d’ATTAC 21. 
Une douzaine de candidat-es d’ENSEMBLE figure sur la liste. En 2008, 2 listes à gauche du PS (une PCF, une autre altermondialiste) avaient fait 4,5%. Un sondage récent donnait 6% à la liste FdG. C’est donc un bon début.

Dans l’agglo. dijonnaise, signalons le cas particulier de Quétigny, ville de 10 000 habitants, bastion de toujours de la Gauche nouvelle, du PSU en son temps. Là, malgré le choix du PCF de reconduire une alliance avec la municipalité PS, ENSEMBLE (avec le PG) présentera une liste "Pour une Alternative de Gauche solidaire et écologiste". C’est un membre de la GA, notre camarade Pierre Abecassis, qui la mènera. L’objectif est de faire entre 5 et 10%.

A Montbard, sous-préfecture du nord-21, une liste FdG (PG-PCF) était en préparation. A ce jour, elle n’est pas encore confirmée.

Enfin Beaune, 2e ville du département avec 24 000 habitants, où la Droite (voire l’Extrême-droite) est toute puissante : victoire au 1er tour en 2008 avec plus de 65% des voix. Dans ce contexte, nous avions dans un premier temps décidé d’explorer les possibilités d’une liste de large union, comme nous en avions été les artisans par le passé. Pour cela, nous avions posé un certain nombre de conditions, politiques, programmatiques et démocratiques sur la conduite de la campagne. Ces conditions n’étant pas remplies à l’automne, nous avons décidé de rompre toute discussion avec le PS, entraînant avec nous le PCF et EE-LV. Nous nous sommes engagés alors dans un travail de réflexion avec toute une série d’ateliers thématiques ouverts qui ont débouché sur un projet fort de 50 propositions que nous avons présenté avant tout le monde en janvier. La question s’est alors posé de la possibilité de monter une liste autonome pour porter ce projet jusqu’au bout. Ce premier défi a été relevé : notre liste, intitulée ENSEMBLE, L’ALTERNATIVE, a été présentée fin février. Elle s’appuie sur l’expérience avec d’anciens élu-es, sur l’engagement social et professionnel avec des responsables syndicaux et sur l’ancrage de beaucoup de co-listiers dans le tissu associatif de la ville. La liste sera conduite par 2 Alternatifs, Jacques Thomas, ancien Président du groupe d’Opposition, et Martine Lelong, conseillère municipale sortante. Comme le dit le journal local après notre dernière conférence de presse, _ "ils se battent pour leurs idées" et dorénavant, l’équipe "change de braquet" : la campagne est engagée avec diffusion de notre matériel de campagne et toute une série de réunions publiques dans les quartiers. Ici, concrètement, nous voulons construire ENSEMBLE L’ALTERNATIVE.

Jacques Thomas

Article