Myriam Martin : Valls, de l'esbrouffe !

Crédit photo: 
Photothèque Rouge/JMB

En déplacement dans l'Eure-et-Loir, M. Valls vient d'annoncer une "mesure forte" en faveur des retraités modestes, mesure qui devrait être présenté, en juin, dans le cadre du projet de loi de finances rectificatives.

Seraient concernéEs les retraitéEs touchant 8 à 900 euros par mois et qui sont au niveau du seuil de pauvreté.
Ce ne sont pas quelques euros de plus qui changeront la situation de toutes les catégories de la population qui font les frais de la politique d'austérité.

Ces mesurettes seront mangées par l'augmentation du coût de l'énergie et le montant des loyers.
En effet, comment peut-on vivre dignement en-dessous de 1700 euros par mois !
La vérité, c'est que la pacte de responsabilité, qui doit être voté à l'Assemblée nationale le 29 avril, prévoit des sacrifices importants pour les couches populaires pour distribuer des cadeaux au patronat : 30 milliards en plus pour les patrons sans obligation de création d'emplois, 22 milliards à échéance 2017 en moins dans la poche des salariéEs.
L'augmentation de 7 milliards de la TVA au 1er janvier, c'était pour financer le CICE !
Même fausse mansuétude concernant les fonctionnaires dont le point d'indice est bloqué depuis quatre ans. Une "clause de revoyure" serait prévue au cas où la croissance reviendrait. Ce n'est pas ça qui va compenser la perte de pouvoir d'achat subie.

C'est pourquoi, les députés du Front de gauche, le 29 avril, voteront contre l'adoption du pacte de responsabilité.
La politique libérale de F. Hollande et de M. Valls offre un boulevard à la droite qui ne rêve que de réformes structurelles, comme la fin de la durée officielle du travail à 35h, et de coupes dans les dépenses publiques encore plus sévères.

Le 12 avril, nous étions plusieurs dizaines de milliers dans la rue pour une alternative à l'austérité.
Très vite donnons une suite à cette belle manifestation unitaire pour faire grandir l'alternative sociale, démocratique, écologique et féministe.
Le 25 mai, à l'occasion des élections européennes, il faut battre dans les urnes tous les partisans de la politique d'austérité en votant pour la liste du Front de gauche.

Le 24 avril 2014.

Article